Verdon Tefaatau échappe de peu à la détention provisoire

va'a
Jugé en comparution immédiate ce mardi 10 novembre, le conseiller municipal de Taha'a a obtenu le renvoi de son affaire. L'élu est accusé d'avoir frappé un gendarme lors de la deuxième étape de la Hawaiki Nui
Un conseiller municipal de Taha'a a comparu, ce mardi 10 novembre, devant le tribunal correctionnel de Papeete. Poursuivi pour "violence sur agent de la force publique" et "outrage", Verdon Tefaatau est accusé d'avoir frappé un gendarme à l'issue de la deuxième étape de la Hawaiki Nui, le 5 novembre dernier. Alors que le parquet a réclamé le départ du politique pour Nuutania dans l’attente de son procès, les magistrats ont finalement décidé de le laisser libre. Verdon Tefaatau échappe donc de peu à la détention provisoire.

Maitre Théodore Céran Jérusalémy, l’avocat du maire délégué de Hipu, à Taha'a, a obtenu le renvoi de cette affaire, prévu le 7 décembre prochain. En attendant, l’élu devra pointer à la gendarmerie de l'île, il y croisera probablement le gendarme qu’il a giflé et celui qu’il a insulté.

Écoutez l'interview de Me Théodore Céran Jérusalémy, interrogé par notre journaliste Axelle Mésinèle

theodore ceran jerusalemy


L'élu n'en est pas à ses premiers faits. En effet, en 2009, Verdon Tefaatau avait déjà été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour des faits similaires.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live