polynésie
info locale

Un salon pour les ultra-riches à l'aéroport de LAX

people
Un salon pour les ultra-riches à l'aéroport de Lax
Un salon pour les ultra-riches à l'aéroport de Lax ©DR
Il y avait les salons pour les clientèles d'affaires et les premières classes, mais ça n'était pas encore assez "VIP". L'aéroport de Los Angeles vient donc d'approuver un projet de suite ultra-privée pour que les riches et célèbres puissent voyager loin de la foule et des paparazzis.
"Je suis enchantée par ce service pour les célébrités et les voyageurs VIP à l'aéroport de Los Angeles International (LAX)", a commenté Deborah Flint, dirigeante des activités internationales de l'aéroport, dans un courriel à l'AFP.
              
"Nous voulons faire de LAX un aéroport de premier plan dans le monde et offrir un vaste éventail de prestations", a-t-elle ajouté.
              
Le projet de "Remote Lounge" ou "salon à l'écart" a été approuvé jeudi par le Conseil des aéroports de Los Angeles. C'est le premier service pour les ultra-riches dans un aéroport américain.
              
D'autres existent déjà dans de grands "hubs" internationaux comme Londres, Amsterdam, Istanbul, Dubaï, Paris, Moscou, Munich, Francfort, Genève, Madrid et Zurich, d'après une présentation du projet au Conseil des aéroports de Los Angeles.
              
Ce texte ajoute que la police et l'autorité américaine de sécurité des transports (TSA) "soutiennent" ce projet.
              
Ce salon pour les stars hollywoodiennes, grands patrons et autres grands de ce monde sera construit dans un hangar qui avait besoin d'être réhabilité. Il va demander un investissement d'au moins trois cent millions de francs pacifiques par la société de sécurité Gavin de Becker, qui va gérer ce nouveau service.
              
Au lieu de se rendre dans les terminaux d'embarquement habituels de LAX, les Madonna, David Beckham, et autres "Brangelina" désirant embarquer incognito pourront s'enregistrer et patienter pour leur vol dans un salon luxueux, puis être transportés directement à leur avion.
              
Il leur faudra pour cela débourser la coquette somme de 150 000 à 180 000 francs pacifiques à chaque accès à cette suite, selon les médias américains.
              
Source Afp
                
Publicité