Le gouvernement Fritch a désormais la majorité

assemblée de polynésie française
Assemblée Polynésie française
©Polynésie 1ère
15 mois après son élection, le président Edouard Fritch a une majorité absolue à l'assemblée. Les 29 voix tant attendues par le gouvernement qui se disait « empêché » sont là. C'est la décision de la représentante des Marquises, Joëlle Frébault, qui a tout changé
C’est "un choix mûrement réfléchi" et "qui correspond à mes convictions autonomistes", a déclaré l'ex élue UPLD, Joêlle Frebault.
 

Après les va et vient de l'élu des Tuamotu de l'Est, Jacques Raioha, de celui de Bora-Bora, Rudolph Jordan, les décisions des deux élues Tahoeraa et UPLD Isabelle Sachet la semaine dernière et Joëlle Frébault aujourd'hui donnent "la" majorité tant attendue au gouvernement d'Edouard Fritch.

Réunis en comité de majorité mardi matin à la Présidence, les élus des groupes pro-Fritch à l'assemblée, Tapura et Atia Porinetia, devraient annoncer leur "fusion" officielle dans l'hémicycle mercredi, à la veille du début de l'examen du budget du pays qui va durer 3 jours.

Le Tahoeraa se retrouve donc avec 18 élus et l'UPLD avec 10. Les deux groupes ne pourront donc plus dans l'immédiat, s'allier pour s'opposer aux projets du gouvernement comme cela a été le cas pour le dossier du transport inter-insulaire et aérien (deux fois renvoyé, puis voté en Octobre) ou s'associer pour la création d'une commission d'enquête sur la PSG et la fiscalité communale. (votée en Octobre).

Cette majorité représente donc un nouvel élan pour le gouvernement qui va pouvoir faire la démonstration de sa capacité à gouverner le pays, sans être "empêché" par une "opposition majoritaire".

Tony Géros, président du groupe UPLD à l’Assemblée s’attendait au départ de Joëlle Frébaut. Il est interrogé par Natacha Szilagyi :
©Polynésie 1ère

Et la réaction du Président de l’Assemblée, Marcel Tuihani :
©Polynésie 1ère
Voici le communiqué de Joëlle Frébault expliquant son choix :

Communiqué Joëlle Frebault