polynésie
info locale

[VIDEO] « I’m just a shark », ou le face à face entre l’homme et le requin

cinéma
Vignette shark
"I'm just a shark" ©Pascale Briançon et Julien Marckt
Pascale Briançon et Julien Marckt, duo dans la vie et tous deux vidéastes, souhaitent au travers de leur documentaire faire changer le regard de l'homme sur les requins. 
Rappelons que l’on recense 5 attaques mortelles de requins contre 100 millions de requins tués par l’homme par an…Entre les deux, qui est le plus redoutable prédateur ? 
"I exist since the dawn of time. You were not here. I see you act, you are an impressive predator. I am not scared of you and yet you can lay me to wast I know you are troubled by our meeting. Fascinated and terrified, I remain a mystery to you. Am I really a menace to the survival of your species? I am just a shark." ©Pacale Briançon et Julien Marckt

Julien Marckt, le réalisateur et monteur du documentaire, répond aux questions de Polynésie 1ère :

Pourquoi ce documentaire ?

"On voit de plus en plus d’articles dans la presse qui font passer les requins pour des animaux dangereux, on avait envie de rétablir la balance, en rappelant notamment un chiffre, celui affiché à la fin du film : en moyenne 5 attaques mortelles de requin sont recensées dans le Monde contre 100 millions de requins tués chaque année par l’homme, soit 3 requins dans le Monde par seconde. Ce sont les chiffres rendus publics par le scientifique Boris Worm, publiés au Canada en juillet 2013 pour la Dalhousie University.

Comment s’est déroulée la réalisation du film ?

Tous deux passionnés par la nature et la mer, Pascale avait déjà réalisé une belle banque d’images sous-marines dans plusieurs endroits de Polynésie, notamment Tahiti, Moorea, Fakarava qui sont les trois spots que nous avons utilisés pour le montage.

Pour la voix, nous avons fait appel à Daniel Njo Lobé, un ami comédien professionnel, avec qui j’avais déjà travaillé sur le documentaire « Destremau ». J’aime beaucoup son timbre, il apporte beaucoup de force au film. Nous avons choisi que sa voix soit en anglais pour que cette vidéo puisse voyager et toucher un maximum de personnes à travers le Monde.

Ce film a été réalisé entièrement sur nos fonds propres. On espère à notre petite échelle apporter notre pierre à l’édifice de cette juste cause : la protection des requins.


Avez-vous déjà d’autres projets de documentaires ? A quand le FIFO ?

Pour le FIFO, c’est un peu tôt pour en parler ! Ce documentaire est un programme court. Pour le FIFO, il faut un 26 minutes ou un 52 minutes, mais pourquoi pas le proposer dans la catégorie courts-métrages. Je ne sais pas, il faut qu’on se renseigne. De plus, il y a déjà deux documentaires sélectionnés au FIFO pour lesquels j’ai travaillé au travers de mon métier de monteur à Polynésie 1ère : Aux armes Tahitiens de Jacques Navarro-Rovira et Tupaia de Lala Rolls.

Concernant les projets avec ma chérie Pascale Briançon, elle étant vidéaste sous-marine et ingénieur son, pour ma part monteur, nous avons déjà d’autres idées en tête. « I’m just a shark » est notre premier documentaire réalisé ensemble. Un autre est déjà en cours de finalisation. Il s’agit d’un 52 minutes, tourné en Nouvelle-Calédonie. Je n’en dis pas plus pour le moment…"


Souhaitons belle vie à ce film sur la toile et beaux projets à ce duo prometteur !
Publicité