2015 : la culture comme vous l'aimez

culture tahiti
rétro 2015
©Polynésie 1ère/TFTN/Matareva
Des groupes de danses qui excellent, un Festival des Marquises éblouissant, l'apparition de graffitis géants sur les murs de Papeete, des tapa d'Océanie qui s'exposent, des corps humains tatoués... L'année 2015 a été riche de culture. Revivez les évènements culturels les plus marquants...

Exposition sur les tapa d'Océanie

C'était la sensation du début d'année 2015. Intitulée « Tapa d’Océanie, d’hier et d’aujourd’hui », cette exposition a fait suite au premier festival de tapa organisé en Polynésie, qui s'est déroulé en novembre 2014. A cette occasion, une exposition présentant une cinquantaine d'œuvres et retraçant la fabrication et l'utilisation du tapa en Océanie, a été conçue par le Musée de Tahiti et des Îles et l'Association Tapa du Pacifique (ATAPAC). Certaines oeuvres ont été exposées pour la première fois au public.
Retrouvez le reportage de nos journalistes ici.

tapa
Ce tapa est le plus ancien exposé au Musée de Tahiti et ses îles. Fabriqué il y a plus de 200 ans, il servait de pancho. Conçu avec de l'écorce de murier, il vient de l'archipel de la Société. ©Polynésie 1ère



FIFO 2015

Présidé par le célèbre réalisateur français, Jan Kounen, le 12ème festival international du film océanien s'est fait un point d'honneur à rendre hommage à la femme océanienne. Quinze films ont été présentés en compétition et 17 hors compétition pour cette édition 2015 du FIFO, qui s’est déroulée du 31 janvier au 8 février. Parmi les films ayant marqué les esprits, et qui ont été récompensés, on retrouve Tender pour le grand prix du jury et Kumu Hina pour le prix du public. Le documentaire Black Panther Woman a également été l'une des révélations de ce FIFO, il a d'ailleurs été récompensé du prix spécial du jury. Une production locale, Tatau, a aussi été primée avec le prix du Scan.
Retrouvez le palmarès complet de cette édition 2015 ici.

FIFO 2015




4ème Convention internationale "Polynesia Tatau"

Pour la première fois de son existence, la convention internationale « Polynesia Tatau » s'est déroulée au musée de Tahiti et des Îles. Du 1er au 5 avril, une cinquantaine de tatoueurs locaux et étrangers ont montré leur savoir-faire et exposé leur art au public dans les jardins de ce lieu culturel et mythique. Durant trois jours, des spectateurs venus du monde entier ont investi les stands des 40 tatoueurs réunis pour l'occasion. Le ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a rendu visite aux organisateurs et a échangé avec eux sur la question de la mise en place d'un label et d'une carte professionnelle.
Retrouvez le sujet complet de nos journalistes ici. 

tatouage
Cette pièce présentée lors d'un des nombreux concours de tatouage a fait fureur auprès du public. Il est signé Patu Mamatui. ©Polynésie 1ère



2ème Festival international du graffiti

Cinq jours de fête du graffiti dans la ville de Papeete. Après le succès de la première édition, le 2ème festival international du graffiti s'est déroulé du 4 au 8 mai 2015. Parmi les prestigieux artistes invités, on a retrouvé les Australiens Dabs & Myla, et leur compatriote Sofles - des habitués désormais de l'évènement -, les Américains Kems et Pose, l'Anglais Inkie, le Belge Roa, le Danois Soten et le Brésilien Kobra, ainsi que Faith47, la seule artiste originaire d'Afrique du Sud. La Chine était également représentée à travers le graffeur Daleast, et nos cousins maori par le Néo-zélandais Askew. Le festival, qui a rencontré un franc succès, s'est clôturé par un concours remporté par le Néo-zélandais Phat1. A l'inverse de l'édition précédente, aucun graffeur local n'a été couronné.
Retrouvez les lieux des murs graffés par les artistes du festival ici. 

onu'u 2015
©© Ono'u



Orero des écoles

Vendredi 12 juin 2015, la salle Manuiti de Paea a accueilli la 7ème rencontre ’Orero des lauréats des écoles primaires et des centres des jeunes adolescents. Cet évènement a été l’occasion pour 30 orateurs, originaires des archipels de la Polynésie française, de Hawaii et de Wallis et Futuna, de révéler au public leur maîtrise de cet art oratoire ancestral. Enfants et adolescents âgés de 9 à 16 ans se sont produits sur scène pour déclamer leur île, leur archipel, leurs héros légendaires au travers d’élocutions prononcées dans leur langue polynésienne d’origine. Ce rendez-vous annuel participe activement à la transmission de la langue et de la culture polynésienne aux jeunes générations.
Retrouvez tous les replay ici. 
orero des écoles
©Matareva



Heiva i Tahiti

A l’issue de sept soirées de concours, pendant lesquelles se sont succédés pas moins de 21 groupes de chants traditionnels et 15 groupes de danse, les membres du jury ont rendu leur verdict. Parmi les lauréats, le groupe historique de Coco Hotahota a marqué son retour après des décennies d'absence sur le podium. Cette édition 2015, qui s'est déroulée du 2 au 18 juillet, a donc été marquée par la consécration de Temaeva. Mais aussi par celle de Mister Tahiti 2015, Rangitea Bennett qui a remporté le titre de meilleur danseur. Hinavai Raveino, de son côté, a été élue meilleure danseuse. S'agissant des Tarava, le jury a voulu remettre un prix spécial, appelé prix à la discrétion du jury, pour le plus jeune Ra'atira à Tamarii Tuhaa Pae no Mahina. Une belle récompense qui vient encourager la jeunesse à reprendre le flambeau de leurs aînés.
Retrouvez la liste complète du palmarès ici. 
Retrouvez tous les replay du Heiva i Tahiti 2015 ici. 


temaeva
La troupe Temaeva, les grands gagnants du Heiva i Tahiti 2015 ©José Antunes/Polynésie 1ère


Heiva Tu'aro Ma'ohi

Compétitions de va'a, porteurs de fruits, lever de pierre, lancer de javelots... Cet évènement, mettant à l'honneur les sports traditionnels polynésiens, a toujours rencontré un franc succès. L'édition 2015 n'a pas dérogé à la règle. Pour la première fois depuis sa création, le Heiva Tu'aro Ma'ohi s'est ouvert aux pays du triangle polynésien. Principalement, Hawaiiens, Néo-zélandais, Pascuans, Rarotongiens, Samoans, Japonais et quelques Américains venus de San Diego. Cette rencontre entre les peuples polynésiens a permis de renforcer les liens culturels.
Retrouvez le reportage de nos journalistes ici. 
 
Tu'aro
©Polynésie 1ère



Heiva Rima'i

Le 27ème salon du Heiva Rima'i s'est tenu du 23 juin au 16 juillet sur le site de Aorai Tini Hau, à Pirae. C’est un événement incontournable pour les créateurs polynésiens, qui regroupe près de 150 artisans des archipels de la Polynésie française, originaires des îles Marquises, des îles Australes, des îles Sous-le-Vent, des Tuamotu Gambier et des communes des îles du Vent. Des professionnels, fiers de partager leur savoir-faire et maîtrisant le travail de la pierre, de l’os, du bois, de la fibre, du bambou, de la nacre, et bien d’autres matières premières du fenua ont présenté des œuvres pour un public passionné d’art traditionnel polynésien. Soucieux d’offrir des créations de plus en plus originales, et de valoriser les produits des artisans auprès d'une clientèle locale et internationale, les membres du comité « Tahiti i Te Rima Rau » ont choisi pour thème principal de cette édition "Tiare Tahiti, noanoa o to’u ai’a", traduit en français par "Tiare Tahiti, parfum de mon pays".
Retrouvez le reportage de nos journalistes ici. 

heiva rimai
©Polynésie 1ère



Bicentenaire de la bataille de Fei Pi

Le 12 novembre 1815 avait lieu la bataille de Fei Pi. Ce combat remporté par Pomare II sur les troupes de Opuhara, roi de Papara, marquera l'installation du christianisme à Tahiti. Le 12 novembre 2015, l'anniversaire de cette bataille a donc été commémoré à Tahiti. L'occasion pour une quinzaine d'élèves de Ori Tahiti du conservatoire de se remémorer l'histoire, en présentant un spectacle sous la houlette de John Mairai.  Selon l'historien, le nom exact de cette bataille serait Narii car elle se serait déroulée à la limite de Paea et de Punaauia au lieu dit Narii.
Retrouvez le reportage de nos journalistes ici. 
John Mairai
©Polynésie 1ère


Heiva Tarava

"Un événement transgénérationnel", c'est en ces termes que la directrice de la Maison de la Culture a qualifié ce premier Heiva Tarava Tahiti. Organisé par Te Fare Tahiti Nui dans les jardins de Paofai, le 14 novembre dernier, le Heiva Tarava Tahiti a rassemblé sept groupes et près de 600 chanteurs. Il s'est déroulé en deux temps, d'abord avec des ateliers à destination du public dans l'après-midi, puis avec un grand concert en soirée réunissant sept pupu himene. Ce festival a été dirigé d'une main de maître par les artistes et musiciens Dayna Tavaearii, Myrna Tuporo, et Jean-Pierre Cheung Sen.
Retrouvez le reportage de nos journalistes sur le sujet ici. 

heiva taracva
©TFTN Pape ora no Paofaï

 

11ème Hura Tapairu

Le Hura tapairu a fêté ses onze ans d’existence. Le concours s'est déroulé du 26 novembre au 05 décembre 2015 au grand théâtre de la Maison de la Culture. Vingt-quatre formations y ont pris part dans deux disciplines : le Mehura et le Hura Tapairu. Cette onzième édition a également été marquée par l'apparition d'une nouvelle catégorie mettant les orchestres en compétition : le Pahu nui. Créativité, excellence, enthousiasme, finesse et sensibilité... Les troupes ont montré le meilleur d'elles-mêmes lors de six soirées. Cette année, c'est la troupe des Australes Hei Rurutu qui a remporté le grand prix, suivie par Hitireva.
Retrouvez le palmarès complet du 11ème Hura Tapairu ici. 
 
hura Tapairu
Hei Rurutu, les gagnants de cette 11ème édition ©TFTN



1er Ori Tahiti World Championship

Elles étaient dix-sept danseuses, venues du monde entier, à s'affronter pour remporter le titre de meilleure danseuse internationale de ori Tahiti. Finalement, c'est la Californienne Mélanie Amen qui a conquis les sept membres du jury polynésien. Elle l’a emporté devant les meilleures danseuses de leur pays d’origine (Tokyo, Paris, San José, Honolulu, Mexico, Guadalajara et Tahiti), et le niveau était très élevé. La meilleure candidate Tahitienne Teriinohorai Poemoana de la troupe O tahiti E est arrivée à la seconde place. Chelsea Clement, de l’école Maohi Nui de Honolulu, meilleure danseuse du Heiva i Honolulu 2015, remporte la 3e place. Ces résultats devraient stimuler les danseuses tahitiennes pour le concours de l’année prochaine.
Retrouvez tous les résultats et les vidéos de cette première édition du Ori Tahiti World Championship ici.


 

10ème Festival des Marquises

Le 10ème festival des arts des Marquises a clôturé l'année 2015 en beauté. Cette manifestation, qui permet de réunir les Marquisiens, s'est  déroulée du 16 au 21 décembre sur l'île de Hiva Oa. Durant ces quatre jours de fête, les troupes de danse traditionnelle venues de six îles de l'archipel mais aussi de Tahiti ont rivalisé d'inventivité et de créativité autour de la thématique "haahua i te tumu", le retour aux sources. Un thème vecteur de transmission mais qui ouvre également toutes les perspectives à l’imagination. Ce 10ème Matavaa a également marqué par les prestations de deux délégations extérieurs : Rapa Nui et Rikitea. Le prochain Matavaa, prévu en 2017 à Tahuata, mettra à l'honneur le thème Haatupu a'e "Que la culture croisse et vive !". Le maire de Hiva Oa, Etienne Tehaamoana a transmis le sceptre "totoo matavaa" à Félix Barsinas, maire de Tahuata.
Retrouvez tous les replay du 10ème festival des Marquises ici. 

festival des marquises
Cyril, chef de troupe de Tahuata. ©Suliane Favennec/Polynésie 1ère

Et pour retrouver toutes les rétros 2015, sport, politique, faits marquants... C'est ici.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live