polynésie
info locale

Nucléaire : les îles Marshall lancent une offensive judiciaire

nucléaire
nucléaire
Essai nucléaire à Moruroa
Les îles Marshall tenteront en mars de convaincre le cour internationale de justice qu'elle a compétence pour examiner leur plainte visant l'Inde, le Pakistan et le Royaume-Uni, à qui elles reprochent de ne pas avoir abandonné "la course" à l'armement nucléaire
La cour internationale de justice, plus haut organe judiciaire des Nations Unies, a annoncé vendredi la tenue de diverses audiences entre les 7 et 16 mars.
             
Elles porteront sur la compétence de la cour relative à la plainte déposée contre le Pakistan et l'Inde, ainsi que sur des "exceptions préliminaires", dont la teneur n'a pas été précisée, soulevées par le Royaume-Uni. Une décision sera rendue à un stade ultérieur.
             
Théâtre de nombreux essais nucléaires dans les années 40 et 50, les ïles Marshall, minuscule état du Pacifique, ont déposé en 2014 une plainte contre neuf pays : la Chine, la Corée du Nord, la France, l'Inde, Israël, le Pakistan, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.
             
Les ïles Marshall leur reprochaient "de ne pas s'acquitter de leurs obligations relatives à la cessation de la course aux armes nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire".
             
Elles exigeaient que ces nations prennent "toutes les mesures nécessaires" pour s'acquitter de ce que l'Etat du Pacifique estime être leurs obligations au regard du traité de 1968 sur la non-prolifération des armes nucléaires ou, pour ceux qui n'ont pas signé ce traité, du droit international coutumier.
             
Mais la cour n'a admis que les plaintes contre le Royaume-Uni, le Pakistan et l'Inde car ces trois nations ont accepté par le passé la "compétence obligatoire" de la CIJ. Les autres plaintes ne pouvaient être examinées que si les pays visés donnaient leur feu vert.
              
Minuscule nation de 55.000 habitants dans le Pacifique ouest, les ïles Marshall ont été le théâtre de nombreux essais nucléaires américains, sur les atolls de Bikini et Enewetak. Le plus puissant d'entre eux, Castle Bravo, avait été réalisé en 1954 et est considéré comme mille fois plus puissant que la bombe atomique lâchée sur Hiroshima.
             
Il avait provoqué des radiations pour les habitants des ïles Marshall et entraîné la mort d'une quinzaine de pêcheurs japonais se trouvant près de l'atoll.
             
Huit des neuf pays visés détiennent officiellement l'arme atomique. Israël n'a jamais officiellement dit la détenir mais les observateurs estiment que ce pays est le seul du Moyen-Orient à détenir l'arme atomique.