A Huahine, le coco a de l'avenir

environnement tahiti
Huahine : le coco a de l'avenir
L'entreprise de Heimata Faniu exporte 4800 cocos par semaine à Papeete. ©Polynésie la 1ère

Heimata Faniu et ses six employés ne chôment pas. Depuis Huahine, l'entreprise fournit l'île de Tahiti en noix de coco. 

La crise sanitaire a nettement ralenti le développement économique du Pays. Mais le coco, lui, a continué de pousser. Et Heimata n'a pas cessé de le cueillir. Son exploitation de noix de coco a même permis à six jeunes de trouver du travail. 

Huahine : le coco a de l'avenir
Heimata a permis à six jeunes de Huahine d'accéder à l'emploi. ©Polynésie la 1ère

Dans la cocoteraie, Heimata grimpe aux arbres et récolte les cocos. En pleine nature, à l'abri du virus et du chômage, les jeunes s'activent à décortiquer les fruits. "C'est mieux de travailler que d'aller traîner au bord de la route", témoigne l'un deux. Cette même route d'où Heimata Faniu a ramené ces jeunes. De la main-d'oeuvre nécessaire à l'entreprise pour pouvoir exporter ses 4 800 cocos hebdomadaires. 

Huahine : le coco a de l'avenir
L'entreprise de Heimata exporte environ 4800 cocos par semaine. ©Polynésie la 1ère

Du travail pour les jeunes, qui abandonnent les autres secteurs, malmenés par la crise, pour revenir à la terre. Peut-être un mal pour un bien qui revalorise la richesse des ressources naturelles. 
 

Pour aller plus loin, retrouvez le reportage de I. Raveino, G. Tautu, P. Tsingtsing, V. Terai et S. Tiaihau :