A Tahiti et Bora Bora, des centaines de manifestants marchent contre l'obligation vaccinale

emploi
A Tahiti et Bora Bora, des centaines de manifestants marchent contre loi obligation vaccinale
©Polynésie la 1ère
La colère contre la loi sur l'obligation vaccinale ne retombe pas. A Tahiti et aussi à Bora Bora, des centaines de manifestants ont marché pour exprimer leur refus et leur crainte des conséquences de l'application de cette loi.

A l'appel de plusieurs collectifs tels que Nūna'a a Ti'a, Nūna'a a Pato'i, Covid a Ti'a, le collectif des Femmes de Polynésie ou encore l'association A Tamau i te Hono, des centaines de personnes ont marché ce matin pour dire non à la loi sur l'obligation vaccinale. Depuis la place Toata, en passant par l'avenue Pouvanaa, devant la CCISM, elles se sont retrouvées devant la stèle Pouvanaa a Oopa, place Tarahoi. L'objectif était de se lever devant l'Assemblée de Polynésie, lieu où la loi sur l'obligation vaccinale a été votée en août dernier.

Manifestaion anti loi obligation vaccinale
Tevaiarii Frébault, avec le smartphone, à l'origine de la manifestation. ©Polynésie la 1ère

 

Tevaiarii Frébault, organisatrice de la manifestation, n'a pas mâché ses mots : "le message s'adresse principalement aux élus qui ont voté cette obligation vaccinale. Ce sont eux les responsables de la situation d'aujourd'hui. Et si jamais ça doit dégénérer, ce seront eux aussi les responsables parce qu'ils ont voté pour cette loi, à eux de trouver le moyen de revenir en arrière et d'annuler cette loi".

Marche pacifique, jusqu'à quand ?

 

Et d'ajouter qu'"aujourd'hui on manifeste encore de manière pacifique, sauf que ça ne va pas durer. La colère est trop grande, les souffrances aussi".

Manifestation anti loi obligation vaccinale
Sous le chapiteau de Vaitape à Bora Bora. ©Polynésie la 1ère

 

A Bora Bora également, la contestation contre la loi sur l'obligation vaccinale était aussi en marche. Une centaine de personnes ont défilé. "Nous sommes solidaires avec les collectifs de Tahiti. Nous ne voulons pas que cette loi soit appliquée le 23 octobre", a déclaré Sylvana Estall. "Les gens ont beaucoup signé [la pétition] pour la suppression de cette loi...C'est la première manifestation à Bora Bora. Le 16 octobre est prévu un rassemblement des forces vives des Raromatai"

Dans la foule, Tiare Mataihau. Elle a manifesté parce qu'elle "craint que les non-vaccinés auront des répercussions par rapport à leur travail", d'autant qu'elle considère "l'amende exhorbitante" si les personnes concernées ne sont pas vaccinées.

Manif anti loi obligation vaccinale
©Polynésie la 1ère

 

Images de Hiro Terorotua et Rosanna Maihota