Air Archipels : la menace de licenciements plane encore

transports marquises
Air Archipels : la menace de licenciements plane encore
Air Archipels à nouveau dans une zone de turbulences. ©Air Archipels

Des salariés de la filiale d’Air Tahiti sont convoqués lundi pour un entretien en vue d’un licenciement. L'an dernier, la société devait déjà licencier mais s’est finalement rétractée. La perte du marché des Marquises et un déficit sont à l’origine du nouveau plan social.

 

Le moral des salariés d’Air Archipels était pourtant au beau fixe en fin d’année avec le projet d’achat de 2 avions neufs Beachcraft 2060 pour 2021. Il était urgent de renouveler la flotte de la société qui compte 5 avions de type Beachcraft et des Twin otter âgés de 16 ans.

Autant dire que l’annonce du plan social en comité d’entreprise extraordinaire il y a 4 jours a secoué les représentants du personnel de cette compagnie qui existe depuis 25 ans.

Mais la quinzaine de salariés concernés ne seront pas tous licenciés pour raison économique, il y aura également des départs volontaires en retraite.

Parmi le personnel convoqué à partir de lundi : 4 pilotes sur Twin otter et 2 pilotes sur Beachcraft destinés aux evasans et 4 personnels au sol.

Les représentants des syndicats Ati’a i mua et de la CSTP/Fo ont tenté de faire des propositions pour éviter que certains de leurs collègues ne soient privés de leur emploi, mais ils affirment que la direction est restée campée sur ses positions.

Déficit de 65 millions cfp

 

Toujours selon les syndicats, Air Archipels afficherait un déficit de 65 millions CFP en 2020 alors qu’à la même période en 2019, les pertes étaient de 147 millions CFP. Des chiffres incomplets selon le directeur, Heifara Garbet, ces montants ont pourtant été présentés en CE extraordinaire lundi dernier. 

Les syndicats dénoncent également de nouvelles embauches en 2020 alors que la direction parle de reclassements.

On le voit, le dialogue a l’air difficile entre les représentants du personnel et la direction de la filiale d’Air Tahiti.

Une direction qui évoque la perte du marché du transport inter-îles aux Marquises, un manque à gagner qui viendrait peser davantage sur les pertes d’exploitation (le directeur Heifara Garbet ne donnera aucun chiffre).

La direction confirme également la prochaine acquisition de 2 avions Beachcraft 2060 livrés cette année.

L’essentielle de l’activité d’Air Archipels est composée d’évasans depuis les archipels jusqu’à Tahiti mais aussi des vols privés affrétés par des particuliers.