Air Tahiti abandonne 27 destinations, une catastrophe pour les îles

transports tahiti
Air Tahiti reprend ses vols
©flickr
27 îles ne seront plus désormais desservies par Air Tahiti. Un coup de massue pour leurs économies, emblématique des difficultés actuelles de la compagnie domestique. La compagnie n’a plus les moyens de maintenir ces lignes non rentables. Le message au pays est clair : il va falloir l'aider.
 

Seules 20 liaisons reprendront au lieu de 47


Air Tahiti ne desservira plus que 20 destinations. Aux 19 actuelles elle rajoutera Moorea le mois prochain puis…plus rien !
Avant le confinement, Air Tahiti desservait 47 îles réparties sur les 5 archipels ainsi que les îles Cook une fois par semaine.
Manate Vivish, le patron de la compagnie aérienne, explique que sa société ne peut plus désormais supporter seule les lignes déficitaires.

Nous ne prévoyons pas d’ouvertures supplémentaires – Manate Vivish, DG d’Air Tahiti

Air Tahiti n’a plus les moyens d’équilibrer ses pertes


Auparavant les bénéfices de quelques lignes (Bora Bora, Raiatea, Rangiroa) arrivaient à compenser les pertes des autres. Mais dans la situation économique où se trouve la compagnie aujourd’hui elle n’a tout simplement plus les moyens de le faire. Pour le directeur général d’Air Tahiti c’est avant tout un problème de rentabilité des lignes. Certaines iles sont très éloignées et très peu peuplées. Elles ne seront jamais rentables. Si la compagnie doit les desservir elle doit être aidée par le pays.

Nous sommes sur un service public déficitaire et nous n’avons plus les moyens de compenser ces déficits - Manate Vivish, DG d’Air Tahiti

Bras de fer avec le pays


Air Tahiti demande depuis longtemps au pays de compenser certaine lignes déficitaires qu’elle assure au titre de service public. La compagnie a déjà attaqué le pays devant le tribunal qui lui a donné raison en Février 2020. Le pays a été condamné à verser 180 millions cfp au transporteur en compensation du préjudice économique subi dans l’exploitation de lignes déficitaires aux Marquises et aux Tuamotu.

Les décisions prise par les tribunaux nous confortent …il incombe à la collectivité de prendre en charge la desserte de ces iles - Manate Vivish, DG d’Air Tahiti


Aujourd’hui il est clair que la décision d’Air Tahiti d’abandonner les lignes déficitaires vise à mettre la pression sur le pays pour l’obliger à « allonger la monnaie ».
 

Un problème d’aménagement du territoire


En attendant la catastrophe se profile dans les îles abandonnées. Certaines comme Maupiti dépendent fortement du tourisme
La clientèle y est pourtant nombreuse mais la piste trop courte empêche Air Tahiti de s’y poser en ATR 72. Seul l’ATR 42 peut opérer là-bas et encore sans être plein !. La ligne perd donc de l’argent alors qu’elle pourrait en gagner, tous cela à cause d’une piste trop courte.

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'interview de Manate Vivish, directeur général d'Air Tahiti interrogé par Thierry Stampfler et Mirko Vanfau :
©polynesie
 

Maupiti, l’île abandonnée


Si ses voisines de Raiatea, Huahine et Bora Bora voient atterrir les avions d’Air Tahiti. Depuis la fin du confinement, plus aucun avion ne s’est posé sur l’île aux penu. Sur place, c’est la débrouille pour les habitants. Pas d’avion donc pas de touristes pour une île qui vit principalement de cette activité. Lahaina Tavaearii est la propriétaire de la pension Fare Pae’ao, elle dit son désarroi :

C'est catastrophique, l'économie de l'ile est au plus bas, elle est HS [...] on a aussi nos malades, nos matahiapo, sans desserte aérienne on n'est rien !

Lahaina Tavaearii, propriétaire d'une pension de famille

Pourtant les clients sont là. Ils veulent venir mais ils ne le peuvent tout simplement plus.

En attendant la compagnie Tahiti Air Charter débutera prochainement des rotations entre Raiatea Maupiti et Bora Bora dans un avion qui ne peut accueillir que 8 passagers. Une solution de secours pour l’île mais très insuffisante et beaucoup plus onéreuse. 

Regardez ce reportage de Thierry Stampfler et Mirko Vanfau :
©polynesie


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live