Après adaptation des textes, le pass sanitaire sera bien appliqué en Polynésie

coronavirus
Pass sanitaire obligatoire pour les salariés accueillant du public en Métropole
©Polynésie la 1ère
Le pass sanitaire sera bien appliqué en Polynésie après quelques réglages juridiques (du fait de notre statut) et techniques. Cela va prendre un peu plus de temps que prévu. Depuis hier, il est déjà en vigueur en Nouvelle-Calédonie.

Le haut-commissaire de la République et le président du Pays l'avaient annoncé lors d'une précédente conférence de presse, les autorités locales ont fait le choix de travailler à la mise en place du pass sanitaire en Polynésie française pour permettre une reprise des activités la plus large possible.

Avant tout, il faut régler un problème d'ordre juridique puisque le statut institutionnel particulier du territoire ne permet pas de transposer directement le dispositif du pass sanitaire national à la Polynésie française. C'est ce qu'ont fait remarquer les parlementaires polynésiens au Parlement courant septembre en sollicitant (par amendement) l'adaptation des textes nationaux.

Le ministère des Outre-Mer et le ministère de la Santé et des Solidarités ont engagé la préparation d'une ordonnance (niveau législatif) et l'adaptation des textes réglementaires pour permettre l'utilisation du pass.
Ce travail juridique est engagé depuis plusieurs semaines et pourrait aboutir fin octobre. Le haut-commissariat et les services de la présidence de la Polynésie française suivent attentivement l'évolution de ce volet.

De son côté, et après échanges avec le niveau national, le Pays a choisi de développer un outil spécifique capable de collecter les attestations de vaccination, les résultats de tests et les éléments permettant de constituer un certificat de rétablissement (à durée de validité provisoire). Cet outil permettra de générer un QR Code sécurisé et reconnu à l'extérieur de la Polynésie française. Il pourra être téléchargé, entre autres possibilités, sur #TOUSANTICOVID ou Tatou CPS.

Les étapes sont donc franchies les unes après les autres pour disposer d'un outil sécurisé et performant. L’État et le Pays travaillent également aux conditions de sa mise en œuvre sur le terrain : activités et lieux concernés, échéances.