publicité

De l'argent et du bronze pour Tahiti aux Océania d'escrime en Nouvelle Zélande

La délégation polynésienne a fait forte impression en remportant six médailles d'argent ou de bronze en individuel et par équipe lors des Océania de Nouvelle Zélande à Wellington. Lola Coquet décroche deux médailles d'argent individuelles en U15 et U17.

© JC/TC
© JC/TC
  • Par Christophe Marquand
  • Publié le
En escrime, l’événement le plus attendu des jeunes escrimeurs du Pacifique est sans conteste la rencontre bi-annuelle des Océania. 

Cette compétition disputée sur quatre jours, organisée sous le patronnage de l’OFC (Oceania Fencing Confederation) s'est déroulée du 25 au 28 avril à Wellington, capitale de la Nouvelle- Zélande.

L’édition 2019 a rassemblé les meilleurs tireurs des nations du Pacifique avec, entre autres délégations, une impressionnante équipe australienne de 36 escrimeurs, annoncée comme la principale concurrente de l’armada néo-zélandaise qui combattait à domicile.

La jeune escrimeuse du Tiki club de Tahiti, Lola Coquet, décroche deux médailles d’argent à l’épée et se distingue pour être la seule à obtenir deux podiums individuels parmi toutes les compétitrices engagées dans ces Océania.  
 

Lola Coquet : deux médailles d'argent en U 15 et U 17


 Sa première médaille, elle l’obtient en nationaux NZ U15 (moins de 15 ans) après s'être inclinée en finale face à l'intouchable championne d’Australie.

 
© T Coquet
Inscrite dans les Oceania U17 (moins de 17 ans) alors qu’elle n’en n’a que 14, la jeune femme accumule les victoires en poules puis lors des éliminatoires.

Lors de la demi-finale, elle doit faire face à la redoutable numéro 1 Néo-zéladaise âgée de 16 ans. Cette dernière a jusqu’alors franchi aisément tous les stades de la compétition et compte bien affronter en finale la numéro 1 australienne.

La jeune kiwi domine les 3/4 de la rencontre, distançant Lola de deux ou trois touches durant tout le combat. Toutefois, la jeune escrimeuse du fenua ne lâche rien, regagnant point par point, assaut après assaut jusqu'à égaliser 14-14. 

Destabilisée, la championne néo-zélandaise tente alors une fente rapide, bras tendu et offre à Lola l’opportunité de placer une esquive / riposte dont elle a le secret. Cette touche à l'aisselle, synonyme de victoire, propulse la jeune épéiste en finale. 

A l’issue de ce combat, elle est battue en finale par la numéro 1 australienne mais remporte une médaille d’argent largement méritée.

La délégation féminine remporte également une médaille d'argent et une médaille de bronze par équipe. 

Les garçons brillent en phase de poule et frôlent le podium en individuel. 
 

Deux médailles de bronze pour les garçons par équipe


Chez les garçons,  au fleuret, en nationaux U15 , Tom Pereira Antunes-Guyonnet, 13 ans,  sort second sur 20 tireurs en phase de poule après avoir remporté tous ses combats. Il réussit d'ailleurs l'exploit d'être le seul à gagner un combat contre le futur médaillé d’or : l’australien Julian Lim. Il est malheureusement éliminé en quart de finale et termine au pied du podium à la cinquième place. 

Gabriel Goi termine pour sa part 8e. Il se distingue pour exceller dans les deux armes, épée et fleuret. Il fait un parcours exceptionnel en phase de poule et sort 3e au tableau sur 47 participants. Il est malheureusement éliminé prématurément en phase finale.

Nathan Germain ne démérite pas non plus. Il démontre sa force et son explosivité à l’épée, manquant de peu d’éliminer le futur médaillé de bronze.
© JC/TC
© JC/TC

Lors des compétitions par équipe épée et fleuret, les trois jeunes mousquetaires du fenua décrochent par deux fois la médaille de bronze en s'imposant face à la vaillante équipe des Samoa.

Les prochains Oceania se dérouleront à Sydney en 2021 et nos tireurs se présenteront avec deux ans d’expérience supplémentaires. L’or est en vue !
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play