L'armée de l'air recrute

sécurité
cyclone exercice marara forces armees
©www.defense.gouv.fr
C'est l'objectif de recrutement fixé par l'armée. 3 000 postes sont ainsi à pourvoir, en 2018. 
Dans un contexte particulièrement exigeant, entre les opérations (Chammal, Barkhane, Sangaris) et la montée en puissance de nouvelles flottes (drones, A400M, MRTT), l’armée de l’air poursuit une politique ambitieuse sur le terrain de l’emploi : plus de 3 000 opportunités, accessibles du niveau 3e jusqu’à Bac+5, avec ou sans expérience professionnelle, sont proposées dans plus de 50 métiers.

Les filières qui recrutent

Outre le personnel navigant (pilotes et navigateurs), les besoins se portent également sur les métiers de la protection-défense, de la maintenance aéronautique, des systèmes d’information et de communication (SIC) et télécommunications, du secrétariat ou encore de la restauration. Au total, plus de 50 métiers et 11 domaines d’activités sont proposés.

À noter que la majeure partie des spécialités sont accessibles avec un bac, y compris celle de pilote, et que les recrutements sont possibles dès 16 ans pour les élèves techniciens et jusqu’à 30 ans pour les officiers sous contrat du personnel non navigant, les sous-officiers et les militaires du rang.

Des conseillers à la rencontre des jeunes
En Polynésie française, l’adjudant-chef Maxime Bienfait, du Centre d’informations et de recrutement / bureau Air est à la disposition des jeunes et de leur famille pour les informer sur les métiers, les formations et les carrières proposés par l’armée de l’air, et pour répondre à leurs questions sur les spécificités d’un engagement militaire, puis pour les accompagner tout au long de leurs démarches de candidature le cas échéant.

Depuis le début de l’année 2018, plus de 70 jeunes Polynésiens ont rejoint la métropole pour leur engagement.

Le bureau Air de Polynésie française va également à la rencontre des jeunes, en se déplaçant toute l’année pour participer aux nombreux évènements (salons, forums, etc.) en collaboration avec les partenaires locaux (académie, mission locale, SEFI, etc.).

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live