Tubuai : les variétés de litchis à l'étude

agriculture tubuaï
litchis
©Polynésie la 1ère

La production de litchis a explosé à Tubuai en décembre. Plus de 60 tonnes, bien loin des 2,5 millions de tonnes annuelles de la Chine et de l'Inde. Charlie Audoin, responsable de l'antenne de la direction de l'agriculture de l'île, explique les 4 variétés de litchis cultivées sur Tubuai

Le litchi kwai-mi est la variété la plus répandue en Polynésie française. Elle a été introduite à Tahiti à la fin du XIXe siècle. Le fruit est de couleur rouge vif et de taille moyenne. Sa production est régulière "à condition de toujours respecter les 15-20 degrès, précise Charlie Audoin, responsable de l'antenne de la direction de l'agriculture de Tubuai, Il ne faut pas qu'il y ait un écart de température entre le jour et la nuit de moins 5 degrès".

Le salathiel, lui, vient d'Australie, c'est la variété importée par les grandes surfaces. La floraison est tardive, le fruit arrive à termes au mois de décembre. Mais, au fenua, la production est irrégulière. L'île de Tubuai est restée sans litchis salathiel durant cinq ans. "C'est un goût particulier, très parfumé, très sucré", confie Charlie. 

Autre variété, le fil vert. Le noyau est aussi plus petit, sa production peut durer jusqu'au mois de mars. "Quelqu'un qui veut faire du business, qui veut vendre, cette variété-là n'est pas très très productive (...) Par contre, cet arbre pour planter dans un jardin privé, c'est le top !", poursuite l'expert. A planter chez soi aussi, la variété C. L'arbre ne dépasse pas les 4 mètres, le fruit est gros mais noircit très vite. "C'est un litchi qui a une peau très très fine. Comme il est sucré, il attire beaucoup les mouches des fruits".