Cancer de la prostate, le plus fréquent mais pas le plus meurtrier

cancer
Cancer de la prostate, le plus fréquent mais pas le plus meurtrier
Cancer de la prostate, le plus fréquent mais pas le plus meurtrier ©Polynesie1ere
Un nouveau cas de cancer de la prostate est diagnostiqué en Polynésie chaque semaine.
Cette maladie, son dépistage et son traitement, étaient au cœur des thématiques abordées lors des journées de l'urologie du Pacifique sud qui se sont achevées mercredi 11 octobre à Papeete. Cette maladie a évolution lente, troisième cause de mortalité par cancer chez l’homme, revêt différentes formes et peut être traitée de différentes façons selon l’âge du patient et l’avancée de la maladie.
Cancer de la prostate, le plus fréquent mais pas le plus meurtrier

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live