CHT : le personnel des urgences arrête le travail

social
hôpital / CHPF / Taaone
©Polynésie la 1ère
Ce mercredi 5 août, à l'appel du syndicat O oe to oe rima, le personnel du CHT a arrêté de travailler à partir de 9h30. Le syndicat dénonce les conditions de travail des agents des urgences.
Un débrayage a lieu, ce mercredi 5 août, aux urgences du centre hospitalier. A l'appel du syndicat O oe to oe rima, le personnel a arrêté de travailler à partir de 9h30. Le syndicat dénonce les conditions de travail des agents des urgences.

Dans un communiqué, le syndicat parle de "manœuvres et procédés inacceptables" de la direction de l’hôpital. Le syndicat Otahi, CSTPFO et CSIP soutiennent également ce mouvement, lequel pourrait s’étendre sur toute l’entreprise et dans un temps illimité si aucun compromis n’est trouvé. 

"On reçoit toujours les agents qui viennent nous exposer leur mal être, leur souffrance au travail, les tensions, les discriminations qu'ils reçoivent quotidienne (...) Ca devient pesant de travailler", explique Roland Frogier, représentant de O oe to 'oe rima au centre hospitalier, qui n'exclut pas une éventuelle grève.
 

Interview

CHT : le personnel des urgences arrête le travail
Les Outre-mer en continu
Accéder au live