polynésie
info locale

Clémence Botino victime de racisme, les Miss prennent sa défense

miss
Clémence Botino, Miss Gualoupe 2019, Miss France 2020
©AFP
Elle a déjoué tous les pronostics. Clémence Botino a été élue Miss France 2020. Mais, depuis son élection, la belle Guadeloupéenne essuie de nombreuses attaques racistes sur les réseaux sociaux. Vaimalama Chaves a pris sa défense, tout comme la Miss Guadeloupe 2002 élue Miss France 2003.
Depuis son élection, samedi 14 décembre, au titre de Miss France 2020, la Guadeloupéenne Clémence Botino essuie de nombreuses attaques racistes sur les réseaux sociaux. Miss France 2019, Vaimalama Chaves, est montée au créneau pour la défendre. Sur Twitter, la Tahitienne a appelé à la bienveillance après la lecture de plusieurs critiques : "La France est aussi plurielle que le nombre d’ethnies qui la compose. Une France multiculturelle aux couleurs de l’arc-en-ciel. Le respect est essentiel, soyons solidaires."
 
Mais au-delà, c’est toute la communauté des Miss qui fait bloc derrière la nouvelle couronnée. "C'est d'une violence inouïe (...) Après ce n'est pas un phénomène nouveau puisque ça ne touche pas que les Miss (...) Sur twitter, très régulièrement la fachosphère attaque toutes les personnalités politiques ou artistiques. Donc oui, c'est très dur à vivre", confie Corinne Coman, Miss Guadeloupe 2002 et Miss France 2003, qui dénonce ces attaques xénophobes. 
 

Interview