Climat : les Etats-Unis sont officiellement de retour dans l'accord de Paris

climat
joe biden
©Jim Watson AFP

Près de quatre ans après l'annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis, Joe Biden a officialisé le retour du pays dans l'accord signé en 2015. C'est "un jour d'espoir" a réagi le chef de l’ONU. 

"Nous ne pouvons plus repousser ou faire le strict minimum pour répondre au changement climatique", a insisté le président américain Joe Biden. Les Etats-Unis sont officiellement revenus, vendredi 19 février, dans l'accord de Paris sur le climat. Près de quatre ans après l'annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis, ce retour de la première économie du monde signifie que la quasi totalité des nations de la planète sont aujourd'hui parties prenantes de l'accord signé en 2015.

Investi le 20 janvier, Joe Biden avait immédiatement décidé de ce retour et s'est engagé à faire de la lutte contre le changement climatique une haute priorité. "Il s'agit d'une crise existentielle mondiale. Et nous en subirons tous les conséquences", a déclaré le chef de l'Etat, lors de son premier grand discours de politique étrangère à la Conférence sur la sécurité de Munich. Le pays est le deuxième plus gros émetteur de CO2, derrière la Chine.

La COP26 en novembre

 

"Aujourd'hui est un jour d'espoir, alors que les États-Unis rejoignent officiellement l'Accord de Paris. C'est une bonne nouvelle pour les États-Unis - et pour le monde", a déclaré le chef de l’ONU lors d’une discussion animée par la présidente de la Fondation des Nations Unies, Elizabeth Cousens, à laquelle participait l’envoyé spécial des Etats-Unis pour le climat, John Kerry, dans le cadre du Global Engagement Summit organisé par UNA-USA.

Pour António Guterres, l’année 2021 est cruciale, avec notamment la Conférence des Nations Unies sur le climat, la COP26, qui doit être organisée à Glasgow au Royaume-Uni en novembre. "Les gouvernements prendront des décisions qui détermineront l'avenir des personnes et de la planète", a-t-il affirmé. Selon lui, les États-Unis, avec tous les membres du G20, qui rassemble les 20 principales puissances économiques mondiales, ont un rôle décisif dans la réalisation de trois objectifs principaux.