publicité

Un concours de graff pour lutter contre les maladies non transmissibles

La Communauté du Pacifique et le bureau régional du Programme des Nations Unies pour le développement, basé aux Fidji, lancent un concours de graphisme destiné aux jeunes du Pacifique. Objectif : sensibiliser la population aux maladies non transmissibles et à leurs facteurs de risque.

L'avancement de la fresque de Nilko au centre Vaima © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère L'avancement de la fresque de Nilko au centre Vaima
  • CM/communiqué
  • Publié le , mis à jour le
Tous les jeunes Océaniens âgés de 18 à 30 ans peuvent participer à ce concours cofinancé par le Fonds Pacifique, la CPS et le PNUD.

Les lauréats bénéficieront d’une formation aux techniques de graffiti et auront l’occasion de collaborer avec des artistes professionnels pour réaliser une fresque dans leur pays d’origine.

Principales causes de décès prématurés et de handicap dans la région, les maladies non transmissibles (MNT), telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires et respiratoires ainsi que le cancer constituent une crise épidémique qui pèse lourd sur le développement des pays et territoires du Pacifique.

Le tabac, l’excès d'alcool, une mauvaise alimentation (par exemple une alimentation pauvre en fruits et légumes et riche en sucre, sel, matières grasses et aliments transformés), conjugués au manque d'activité physique, sont les principaux facteurs de risque de maladies non transmissibles.

Autrefois réservées aux adultes, les MNT sont aujourd’hui de plus en plus diagnostiquées chez les jeunes ; la prévention doit donc débuter dès le plus jeune âge.

« Le projet Wake up ! a pour objectif d’impliquer les jeunes générations dans la lutte contre les MNT en leur donnant la possibilité de s’exprimer à travers les médias et les arts » explique Solène Bertrand-Protat, conseillère en maladies non transmissibles à la CPS.

En 2017, le projet a rassemblé des groupes de jeunes pour créer des vidéos originales et, cette année, il explore le champ de la création graphique.

« Les jeunes ont le pouvoir d'inciter leurs pairs et les générations futures à s'impliquer davantage dans les activités de promotion de la santé et de prévention des maladies non transmissibles », précise Ferdinand Strobel, spécialiste de la santé au bureau du PNUD pour le Pacifique.

Les MNT sont évitables et les jeunes peuvent prendre leur avenir en main pour devenir des adultes en bonne santé. Les inscriptions seront closes le 30 juin 2018. 

Téléchargez le formulaire d'inscription ici

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play