Confinement : ils travaillent et se posent des questions

coronavirus
commerces fermés
©Polynésie la 1ère
Confinement général sauf pour les commerces jugés indispensables à la vie courante ainsi que les revendeurs d'équipements d'automobiles, les blanchisseries et les services funéraires. Mais la crainte de contamination sur les lieux de travail toujours ouverts grandit du côté des salariés.
Au-delà des commerces jugés indispensables comme l'alimentation, le carburant et la santé, d'autres sont également autorisés pour l'heure à être ouverts. C'est le cas par exemple des équipements d'automobiles, blanchisseries et services funéraires, en autres. Mais les craintes de contamination du covid-19 sur les lieux de travail grandisent du côté des salariés.

"On essaye de limiter les contacts le plus possible avec les clients. Le seul échange qu'on fait c'est l'argent et on essaye de favoriser les paiements par le sans contact", explique Mehauarii Tauraa, livreur de pizzas. Dans une station service de Tahiti, un tiers des salariés sera mis en congé dès lundi. Malgré une bonne humeur de façade, il reste une inquiétude : celle d'une possible contamination par la clientèle. "On nous a choisis, c'est tout ! (...) Je ne me sens pas en sécurité avec tout ça", confie Théodore Taouihau, pompiste. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live