Coronavirus : Maina Sage sur la voie de la guérison

coronavirus
Maina Sage à l'Assemblée nationale
La députée de Polynésie, Maina Sage, à l'Assemblée nationale (juillet 2017). ©JACQUES DEMARTHON / AFP
Elle est la première patiente polynésienne officielle : la députée Maina Sage avait été dépistée positive au Covid-19 dès son retour de métropole, le 10 mars dernier. Aujourd'hui, elle est sur la voie de la guérison. Interview.
Comment allez-vous ?
Ca va beaucoup mieux, on [Maina Sage et son conjoint ndlr] est en bonne voie de guérison. Là, c'est le quinzième jour et depuis trois jours, ça va beaucoup mieux, donc je pense que là, on est sortis d'affaire. Mais bon, on n'est jamais à l'abri de rien et on doit faire, selon la Veille Sanitaire, un test cette semaine très certainement pour confirmer et refaire un test dans 48H et même malgré cela, on sera normalement confinés encore un certain temps. Il y a aussi d'autres urgences, j'ai dit au médecin qu'on pouvait encore rester confinés, je comprends que chaque test compte et ils sont très occupés aussi aujourd'hui.

""Une grande épreuve." - Maina Sage


Comment avez-vous vécu ces quinze derniers jours ?
Comme une grande épreuve, bien sûr, pour toutes les raisons que l'on connaît. On s'est concentrés à se soigner d'abord et puis surtout, de faire en sorte de suivre tous nos contacts. Donc, c'est aussi le soulagement que nous avons aujourd'hui, puisque toutes les personnes qui ont été en contact avec nous et qui ont été suivies sont, à l'heure d'aujourd'hui, toujours négatives et en bonne santé. C'est très important pour nous. Et derrière de suivre l'actualité, de soutenir le Pays parce qu'il y a eu des décisions très importantes à prendre pendant cette période de crise...Donc, ce sont 14 jours que l'on a vécus confinés à gérer la maladie et le reste.
 

"J'ai senti que j'étais sur la bonne voie de la guérison."


Comment s'est manifestée la maladie chez vous ?
J'ai eu un peu de fièvre seulement le lundi soir [9 mars ndlr] et puis plus rien. Ensuite, le "gros" est arrivé pour moi, plutôt à partir du jeudi [12 mars ndlr] pendant 5 jours, jusqu'au lundi suivant où j'ai commencé un peu à émerger. J'avais une petite difficulté respiratoire qui est passée au bout de deux jours. Donc, on va dire que ça s'est stabilisé dans la deuxième semaine. Depuis ce week-end, j'ai senti vraiment que j'étais sur la bonne voie de la guérison.

Ca ressemble à une maladie que vous avez déjà eue ?
Pour moi, pendant la période la plus difficile, ça a beaucoup ressemblé à la dengue. Vraiment beaucoup de fièvre, par pics, avec une très très grosse fatigue, des douleurs musculaires et mon compagnon de la même façon. Nous avons eu les mêmes symptômes, mais lui a été plus touché que moi. Heureusement, nous n'avons pas eu de difficultés respiratoires, c'est ce qui est le plus dangereux dans cette maladie. C'est pour cela que nous avons pu rester confinés chez nous. En cas de difficultés respiratoires, il aurait fallu qu'on aille à l'hôpital.

"Je sentais en moi que j'allais faire partie de ces cas où ça n'allait pas être trop grave."


Est-ce que vous avez craint à un moment pour votre vie ?
Je crois que quand on attrappe ça, on a cette pensée qui nous traverse l'esprit. Mais personnellement, j'étais plus inquiète pour les autres, pour ma famille, les contacts que l'on a eus...Je sentais en moi que j'allais faire partie de ces cas où ça n'allait pas être trop grave parce que je faisais des pics de fièvre, ça redescendait...Je sentais que ça allait aller, que ce serait uns ale moment à passer. J'ai eu un peu peur quand on a entendu un souffle au poumon, mais par contre, j'avais toujours cette inquiétude permanente pour les gens qu'on avait rencontrés. Pour moi, c'est très important de continuer à les suivre, jusqu'à aujourd'hui.
 

"Restez à la maison, prenez soin de vous."



Est-ce que vous avez un message ou des conseils à faire passer aux gens ?
Je voudrais en profiter pour transmettre tous mes remerciements et mes encouragements aux autorités. Une crise mondiale à laquelle il faut faire face aujourd'hui, ce n'est pas évident. On a pris de l'avance, quoi qu'en disent les gens, par rapport à ce qui est passé en métropole. Le gouvernement et l'Etat ici ont annoncé des mesures de confinement, de restrictions sur les vols...En tant que parlementaires, on a aussi relayé pour qu'absolument, on puisse bénéficier de mesures nationales sur le plan économique.
Ma demande à toute la population, c'est que chacun d'entre nous "joue le jeu" au maximum et limiter nos déplacements. Restez à la maison, prenez soin de vous tous. Ecoutez les consignes qui sont données tous les jours. Faites attention aux informations, il y a beaucoup de choses fausses aussi qui circulent. Donc, soyez prudents. Et un grand merci au personnel médical qui travaille 7 jours sur 7, qui prend des risques pour nous. Faa'ito'ito.

 
Coronavirus : Maina Sage sur la voie de la guérison