COVID-19 dans le pacifique : 16 cas de coronavirus confirmés aux Fidji

océan pacifique
coronavirus aux fidji
©wikipedia
Bouclage des territoires et cliniques ambulantes, le gouvernement fidjien veut stopper la propagation du virus. 16 malades du covid 19 sont maintenant répertoriés dont un enfant d’un an.

Le dernier cas confirmé ne présentait aucun symptôme.


Selon les informations de la Fidjian Broadcasting Corporation, la fillette de 11 ans a été testée parce qu’elle était en contact avec son grand père infecté par le covid-19. Avec ce 16ème cas de coronavirus détecté aux Fidji, le Premier ministre demande aux fidjiens de prendre la menace au sérieux. Il dénonce le mépris flagrant des mesures et supplie les Fidjiens de respecter le confinement.

La police fidjienne elle est sur les dents, des unités spéciales sont déployées à Suva la capitale pour surveiller les zones d’isolement. Car les autorités fidjiennes sont confrontées à la violation du confinement et du couvre-feu selon RNZ. Aujourd’hui 193 personnes ont été arrêtées pour ne pas avoir respecté les règles. Il y en a eu 150 hier indique FBC.

Le tribunal a dû tenir une audience spéciale aujourd’hui pour juger les 40 premières personnes inculpées pour regroupement ou sortie pendant le couvre-feu. Une femme retour de l'étranger comparait également pour non-respect des mesures d'auto-quarantaine obligatoires.

Pour lutter contre la propagation du virus le pays a aussi interdit toute communication inter-régionale et des barrages routiers sont mis en place.
Sur le plan médical, c’est le dépistage massif qui est privilégié avec un déploiement de « cliniques mobiles pour la fièvre », des centres de contrôle de la température. Des équipes médicales se rendent également dans les familles pour prendre leur température, un des premiers signes de la maladie. Mais là encore à Suva, certaines familles refusent le contrôle.

Les villes de Lautoka sur Viti Levu, l’île principale et Labasa sur Vanua Levu sont particulièrement exposées.
Ces tests de température ont déjà permis de contrôler 60 000 personnes dans la zone de Lautoka
L’objectif toujours selon FBC est d’atteindre les 100 000 habitants contrôlés dans la capitale d'ici la fin de la semaine prochaine.