Décès d'Anuhea : les chiens sont toujours en vie

faits divers raiatea
Chiens dangereux : que dit la réglementation
Photo d'illustration ©zienigma
C'est une information Polynésie la 1ère. Les chiens accusés d'avoir tué Anuhea, une fillette de 18 mois, en juillet dernier, sont toujours en vie. Ils ont été confiés à un vétérinaire qui attend que la justice statue sur leur sort.


 
Ce sombre 24 juillet dernier, la petite Anuhea est retrouvée inanimée par son père. Elle avait été attaquée par des chiens. Probablement le dogue argentin et le berger allemand du voisin qui a reconnu qu’ils s’étaient libérés de leurs laisses. Pour les besoins de l’instruction, les 2 animaux ont été confiés au docteur Marc Golder, vétérinaire à Raiatea. Il indique que "les chiens sont sous séquestres, c'est-à-dire dans des cages de moins d'un mètre carré, sous clé, ils n'ont pas le droit de sortir".
 

"Les juges se renvoient la balle" selon le Dr Marc Golder, vétérinaire


Depuis le mois de juillet, le vétérinaire en a pour plus de 500 000 francs de frais d'entretien et de garde, mais personne ne veut payer la facture. D'après le vétérinaire, le propriétaire ne se sent pas "responsable". Selon nos informations, le juge d’instruction a tenté de faire euthanasier les chiens mais le parquet s’y est opposé car il veut être certain que ce sont bien ces chiens qui ont tué le bébé de 18 mois. Lana Tetuanui a été l’une des premières personne sur les lieux. La sénatrice ne comprend pas pourquoi, 2 mois après cet effroyable drame, les chiens sont encore en vie.
 

"Je suis un peu déçue de la lenteur de la décision" indique la sénatrice Lana Tetuanui.


Les empreintes des mâchoires des chiens devraient être demandées mais pas sûr que cet élément puisse permettre d’identifier avec certitude les chiens qui ont attaqué la petite Anuhea. Des analyses sanguines vont également être demandées, pour tenter de déterminer à qui appartiennent les traces retrouvées sur le lieu du drame.
 
Décès d'Anuhea : les chiens sont toujours en vie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live