Deux premiers cas de covid 19 aux îles Marshall

océan pacifique
Delay Uliga Damit Majuro Marshall
Delay Uliga Damit capitale des îles Marshall (Majuro) ©CCO BY SA Wikimedia Jamison Logan
Les Îles Marshall, un des derniers pays qui encore préservé par la pandémie, ont officiellement recensés leurs deux premiers cas de coronavirus.
Deux employés de la garnison américaine de l'atoll de Kwajalein ont été testés positifs au coronavirus après leur arrivée, mardi, en provenance de Hawaï, à bord d'un vol militaire.

Le gouvernement de l'archipel a tenu à souligner que les deux personnes infectées, une femme de 35 ans et un homme de 46 ans, n'avaient eu aucun contact avec la population locale.

"Nous pouvons assurer la population du fait qu'il s'agit de cas importés qui ont été détectés alors que ces personnes étaient en quarantaine, et qu'ils y sont toujours", a déclaré dans un communiqué la secrétaire en chef du gouvernement Kino Kabua.

Les Îles Marshall, chapelet d'îlots et d'atolls à mi-chemin entre l'Australie et Hawaï, ont fermé leurs frontières début mars pour se protéger de la pandémie.

Particulièrement vulnérables du fait de la faiblesse de leurs systèmes de santé, nombre de Nations du Pacifique ont été promptes à adopter une telle mesure, en dépit de son coût économique.

Dans ce contexte, les îles et territoires de Kiribati, Micronesie, Nauru, Palaos, Samoa, Tonga, Tuvalu et Vanuatu ne sont vraisemblablement pas touchés par le coronavirus.

Les Îles Salomon ont en revanche annoncé un premier cas début octobre.

Depuis juin, les Îles Marshall avaient légèrement assoupli les restrictions pour permettre à certaines personnes d'entrer dans l'archipel, essentiellement les travailleurs de la base américaine qui sont tenus d'observer une stricte quarantaine de trois semaines dans la garnison de Kwajalein.

Les deux Américains avaient été testés négatifs avant de quitter Hawaï, a précisé Mme Kabua. Ils sont tous les deux asymptomatiques.

Elle a précisé que la femme porteuse du virus avait déjà eu le Covid-19 en juillet et que des examens supplémentaires étaient en cours pour comprendre la raison de ce nouveau test positif. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live