Entente cordiale de cinq syndicats pour une grève générale

social
menace de greve
©CCO Pixabay
Les centrales Otahi, CSTP FO, CSIP, O Oe To Oe Rima et le syndicat de la manutention portuaire ont co-signé vendredi après midi une plateforme commune de revendications. Elles menacent de lancer un mouvement de grève générale jeudi 4 septembre.
La menace de grève générale pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire se précise.

Les centrales Otahi, CSTP FO, CSIP, O Oe To Oe Rima et le syndicat de la manutention portuaire ont co-signé vendredi après midi une plateforme de revendication commune. Elles menacent de lancer un mouvement de grève générale jeudi 4 septembre.

Les revendications portent sur les points suivants :
 
  • tous les nouveaux entrants soient placés en quatorzaine dans des lieux dédiés
  • l'installation de caméras thermiques au niveau de l'aéroport,
  • l'intensification des contrôles des passagers par dépistage obligatoire et le contrôle de l'authenticité des certificats médicaux des arrivants
  • le passage obligatoire de tous les navires et plaisanciers par le port de Papeete avant de partir vers les îles, et des dépistages obligatoires.
  • dans tous les établissements scolaires : le contrôle de la température, l'obligation de port du masque ou de la visière, le nettoyage des salles de classe et du matériel, la limitation du nombre d'élèves dans les établissements à 10 à 15 par classe et le respect de la distanciation sociale avec la mise en place de plusieurs services dans les cantines. La fermeture des classes en cas de suspicion de Covid-19 et la fermeture de l'établissement s'il y a des cas confirmés dans deux classes différentes.
  • la distribution gratuite des masques à tous les élèves et aux personnes nécessiteuses. L'intersyndicale demande également le contrôle des prix des masques ainsi que des gels hydro-alcooliques, et la gratuité des tests pour les salariés et leur famille, la mise en isolement et la prise en charge par les autorités du Pays et de l'État des salariés suspectés d'être contaminés.
  • la mise en place d'une "caisse chômage" 
Une délégation représentative des cinq syndicats devrait être reçue mercredi par les autorités de l'Etat et du pays.

L'annonce hier d'une éventuelle grève générale a suscité de vives et nombreuses réactions sur les résaux sociaux dans un contexte économique, social et sanitaire tendu. 
Réactions FB
Les Outre-mer en continu
Accéder au live