Etat des lieux du coronavirus dans le Pacifique

océan pacifique
coronavirus
©©Pixabay
La Polynésie, Guam, Hawaii sont les plus touchés par la covid 19. Seuls 11 petits Etats échappent, pour l'heure, à la pandémie. Ils ne sont pas pour autant des miraculés. Le coronavirus bouleverse les équilibres économiques, sociaux, politiques et diplomatiques du Pacifique.
Le Pacifique sud a connu les épidémies de zika, de rougeole. Il a échappé au SRAS mais c'est la première fois qu'il est confronté à une pandémie.

Les plus petits Pays et Territoires insulaires aux capacités de santé limitées, ont été les premiers à fermer leurs frontières, à instaurer couvre feu et confinement.

Ils sont 11 à ce jour "covid free" mais économiquement exsangues. Ce sont les Cook, les Samoa américaines, Niue, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Pitcairn, Kiribati, Palau, Nauru, et les Etats fédérés de Micronésie.


Le tourisme, moteur en panne de l'économie insulaire


Le choc économique et social de la covid 19 est sans précédent dans la région. Le tourisme international s'est effondré. Il représente 70% du PIB des Cook. 40% au Vanuatu. 23 aux Salomon, 19 à Hawaii, 17 aux Fidji, 10 à Tonga. C'est 8% pour la Polynésie.

Le coronavirus a aussi bousculé politiquement et diplomatiquement la région. Plusieurs grands rendez-vous régionaux et internationaux ont du être reportés: en premier lieu à Tahiti, le sommet France Océanie et le One Planet avec le Président Macron.

Il y a également la conférence des Nations Unies sur les Océans, le 9e sommet du groupe des dirigeants océaniens, le 51e forum des îles du Pacifique ou encore la toute 1ère bourse du tourisme de la STPO, l'organisation du tourisme du Pacifique sud.

La déprogrammation de tous les grands sommets sur l'environnement est aussi un gros coup dur pour le Pacifique bleu, aux premières loges du changement climatique.

La COP 26 présentée par l'ONU comme la plus importante réunion internationale sur le climat depuis l'Accord de Paris, a été reportée en 2021. Enfin, souligne la revue géopolitique diploweb.com, la lutte contre le covid 19 a fait monter en puissance la bataille du leadership dans la région.

La démultiplication des aides déployées par les grandes puissances aux petits Pays et Territoires insulaires sont l'occasion de mesurer l'ampleur des intentions de Tokyo, Canberra, Wellington, Paris, Bruxelles Washington et bien sûr Pékin.
 

Premier cas aux Samoa occidentales


Le 1er cas enregistré aux Samoa occidentales jusqu'alors épargnées, provient vient d'un vol de raptriement depuis la Nouvelle-Zélande. Les 400 passagers ont été placés en quarantaine. Méme scenario pour les îles Marshall, le premier archipel dans la région á se cloisonner- compte depuis le début du mois deux cas de covid importés d'Hawaii ce qui a provoqué la colére des habitants.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live