publicité

Feux de brousse : un déficit pluviométrique de 30%

Les feux de brousse se sont multipliés ces derniers jours à Tahiti. Des phénomènes naturels expliqués par une forte baisse des pluies sur l'île. Le Haut-commissariat a publié sur son site internet quelques conseils pour prévenir les accidents. 

© Kévin Scott
© Kévin Scott
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les feux de brousse se multiplient autour de Tahiti. À Vairao puis à Vaitavere à Punaauia le weekend dernier, à Teva I Uta lundi. Au total, plus d’un hectare de végétation est parti en fumée. La sécheresse qui sévit actuellement n’est pas étrangère à la situation puisque les services de Météo France annoncent un déficit pluviométrique de moins de 30% à Tahiti.

Les prévisions ne sont pas non plus optimistes explique Sébastien Hugony, responsable communication à Météo France. Écoutez, il donne ses précisions au micro de Abinera Tematahotoa. 
 

Sébastien Hugony au micro de Abinera Tematahotoa

Les risques d'incendies sont donc bien réels. Le Haut-commissariat, sur son site internet, a donné ses recommandations pour prévenir les feux de brousse. Des recommandations qui s'appliquent particulièrement aux habitants qui ont pour habitude de brûler les végétaux dans leurs jardins.

Il est recommandé :
 
  • de veiller à informer le maire et les sapeurs-pompiers locaux du projet de brûlage
  • le brûlage doit être plutôt réalisé en milieu de matinée
  • seule une quantité limitée de déchets de végétaux inférieure à un demi mètre cube peut être brûlée, en une seule fois. Le brûlage d’autres déchets est strictement interdit, quelle qu’en soit la nature ou la quantité
  • le brûlage ne peut avoir lieu que chez la personne qui en prend l’initiative, et à une distance qui ne pourra être inférieure à dix mètres des bâtiments alentours et de la limite des propriétés voisines 
  • avant tout allumage de feu, des mesures d’extinction adaptées doivent être mises en place
  • tout feu est proscrit par grand vent (supérieur à 20 km/h) ou lorsque la fumée risque de gêner la circulation publique ou de provoquer tout autre trouble manifeste
  • le feu doit, pendant toute sa durée, être surveillé, sans interruption, par au moins un adulte et être totalement éteint avant de quitter les lieux.
Pour les promeneurs, le haut commissariat donne les conseils suivants. 
 
Feux de brousse : un déficit pluviométrique de 30%
Feux de brousse : un déficit pluviométrique de 30%
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play