Foodtruck de Faa'a : quand les légumes prennent le bus

coronavirus
foodtruck faa'a
Le food truck sillonne Faa'a pour livrer des produits alimentaires frais. ©HEIATA BULUC/POLYNESIE LA 1ère
Ce vendredi 17 avril, deux bus de la commune de Faa'a ont sillonné les quartiers pour vendre des légumes et du poisson du lagon. Une façon d'éviter à la population de se déplacer, tout en soutenant le secteur primaire.
 
C'est une initiative de la commune de Faa'a pour soutenir les agriculteurs et les pêcheurs de la commune : un foodtruck qui sillonne les quartiers, sur le modèle des épiceries mobiles.

Ce vendredi 17 avril, deux foodtrucks proposaient des fruits et légumes : pota, tomate, aubergine, chou ou encore pastèque au tarif unique de 500 Fcp le paquet. Mais aussi des poissons du lagon avec des paquets à 1000 à 2000 Fcp.
"J'ai commandé deux paquets de pota et deux paquets de chou, avec un navet, raconte un habitant qui récuèpre son sachet. Ca me revient à 2500 Fcp, c'est raisonnable. Au magasin, c'est plus cher. Et puis, ça évite d'aller au magasin et d'attrapper le virus."

Pour les habitants d'abord de Pamatai et de Teroma, c'est le marché qui va à eux. Un avantage, surtout pour ceux dépourvus de véhicule.
En moins de deux heures, les légumes étaient vendus et le foodtruck a dû aller sa ravitailler au market drive de Punaauia pour satasifaire tout le monde.

Lors du week-end de Pâques, de nombreux clients s'étaient rassemblés autour du marché de Faa'a.

Les foodtrucks sillonneront d'autres quartiers de Faa'a la semaine prochaine.
 
Foodtruck de Faa’a, quand les légumes prennent le bus