Fret maritime : entre importations perturbées et flambée des coûts

commerce
Fret maritime : importations perturbées et flambée des coûts
©Polynésie la 1ère
Le commerce maritime est désorganisé depuis plus d’un an. Les gros marchés sont prioritaires et forcément, la Polynésie ne peut rien face aux géants du monde. Résultat : le transport des conteneurs est réservé aux plus offrants, et les importateurs locaux subissent l'inflation. Les prix grimpent.

Pour un colis en provenance de Hong Kong, il faut parfois attendre 2 mois avant de le réceptionner. Auparavant, le délai ne dépassait pas 1 semaine.

Une conséquence directe de la hausse du fret depuis 1 an déjà. "On peut pas promettre à un client qu'on va l'avoir dans la semaine, ça dure 4 ou 5 semaines, et en bateau c'est encore pire", déplore Serge Leroy, importateur de luminaires.

Fret maritime perturbé
Il faut s'armer de patience avant de recevoir des colis expédiés par voie maritime. ©Polynésie la 1ère

 

Et au niveau des prix des produits, l’impact est réel, soit une augmentation de 10 % de plus sur les étiquettes en magasin. Une logique financière pour compenser les pertes. "Avant, ça augmentait un tout petit peu, ça allait. Mais là, c'est une grosse augmentation, si bien qu'on est obligé d'augmenter un peu pour rester raisonnable", précise Serge Leroy. 

Et ces perturbations résultent évidemment de la hausse tarifaire provenant des grands pays exportateurs comme l’Asie, les Etats Unis et l’Europe…Aujourd’hui, le coût de transport d’un container de 20 pied dépasse 4 200 dollars, soit le double depuis l’année dernière.

Fret maritime perturbé, les prix flambent
©Polynésie la 1ère

 

"On s’attend à des perturbations plus prononcées en fin d'année puisque ce seront les fêtes de Noël, et les navires seront encore plus chargés, et comme le coût d'affrètement a quadruplé voire plus, certaines compagnies ont préféré même désaffréter ces bateaux, ne plus les prendre et donc il manque encore plus de bateaux", explique Maeva SIU, présidente du syndicat des agences maritimes.

En Polynésie, le prix du fret a déjà doublé. S’agissant de cours internationaux, le Pays n’a aucun contrôle sur cette variation tarifaire. Il faudra donc s’attendre à ce que les prix des produits importés continuent d’augmenter dans les jours à venir.

 

Regardez le reportage de Roan Poutoru :

©polynesie