"Gilets jaunes" : près de 40 000 manifestants pour l'acte 6

social
Gilets jaunes
©France Info / AFP
Ce samedi 22 décembre, 220 personnes ont été interpellées dans toute la France, dont 81 ont été placées en garde à vue. A trois jours de Noël, les "gilets jaunes" se sont mobilisés à nouveau dans toute la France pour un sixième samedi consécutif de manifestations. 
Alors que la fronde a nettement marqué le pas, les "gilets jaunes" ont mobilisé leurs troupes dans toute la France pour un "acte 6", le sixième samedi consécutif de manifestations, samedi 22 décembre. En fin d'après-midi, 38 600 manifestants étaient rassemblés en France contre 66 000 samedi dernier, selon le ministère de l'Intérieur. En fin de journée, 220 personnes ont été interpellées dans toute la France, dont 81 ont été placées en garde à vue.

La situation était tendue à Paris. Fes manifestants s'en sont violemment pris à des policiers sur les Champs-Elysées, en marge du mouvement des "gilets jaunes". Sur les images des journalistes présents sur place, on voit notamment un policier jeté à terre, avec sa moto. D'autres policiers sont ensuite visés par des projectiles. L'un d'entre eux pointe alors son arme en direction des manifestants pour les faire reculer. 
 
Les forces de l'ordre sont finalement contraints de reculer face à la violence des manifestants. On voit alors un manifestant jeter une trottinette sur l'un des policiers et des dizaines d'autres courir dans leur direction. Aucune interpellation n'a été réalisée lors de cet incident, indique la préfecture de police de Paris.
 

Paralyser l'économie


Des manifestations ont lieu à Lyon, à Toulouse, à Orléans ou en Bretagne, notamment. En Gironde, une source au sein du mouvement a expliqué à l'AFP que certains "gilets jaunes" envisageaient des "actions économiques", comme le blocage de centres commerciaux. Certains "gilets jaunes" proches des frontières ont souhaité également les bloquer dans le but de paralyser l'économie. Au Boulou dans les Pyrénées-Orientales, les "gilets jaunes" ont en efffet investi la frontière avec l'Espagne. Même mobilisation près de la frontière avec l'Italie où des poids lourds ont été mis à l'arrêt avant le tunnel du Mont-Blanc (Haute-Savoie).

La semaine dernière, environ 69 000 membres des forces de l'ordre avaient été déployés, dont 8 000 à Paris, appuyées par des véhicules blindés à roues de la gendarmerie. Prime exceptionnelle, heures sup défiscalisées, pas de hausse de CSG pour une partie des retraités... Le Parlement a donné, vendredi 21 décembre, son feu vert définitif aux mesures d'urgence de l'exécutif en réponse à cette crise. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live