Gina Kautai, dissidente du Tapura Huiraatira, nouvelle maire déléguée de Paopao

gouvernement de polynésie moorea
Gina Kautai
©Aiata Tarahu
Gina Kautai a été élue par 24 conseillers communaux sur 33. 
Une surprise ! Pour respecter la loi Tetuanui, qui exige que le maire délégué d’une commune associée soit issu de la liste ayant obtenu le plus de voix, la majorité en place a proposé son candidat, qui n’est évidemment pas celui du parti majoritaire à Paopao. Gina Kautai, troisième de liste du Tapura Huiraatira dans cette commune, a été élue par 24 conseillers communaux sur 33. 
 

Demande d’un huis clos


Invectives et demandes d’explications ont rythmé l’ouverture de ce conseil municipal exceptionnel. Pour la première fois, une réélection a lieu avec la nouvelle configuration électorale sur les communes associées.

Après avoir été condamnée à 5 ans d’inéligibilité dans l’affaire du service de l’équipement de Moorea, Vaiata Perry Friedman a été destituée de son titre de maire déléguée en octobre 2020. Il revenait alors au conseil municipal de procéder à l’élection de son successeur.

À l’ouverture de la séance, le maire Evans Haumani demande le huis clos pour des raisons sanitaires. L’opposition, qui considère que cette décision ne se justifie pas, demande des explications. Seule une vingtaine d’habitants sont présents, tous munis d’un masque.

Les guides sanitaires ont effectué leur travail à l’entrée de la salle omnisports. Mais du côté des représentants municipaux, l’exemple n’est pas réellement donné. Si les masques sont de rigueur, la pas distanciation physique n'est pas respectée. 

Sans surprise, le huis clos est adopté, d’autant qu’il est permis par la loi. « L’exception : néanmoins, sur la demande de trois membres ou du maire, le conseil municipal peut décider, sans débat, à la majorité absolue des membres présents ou représentés, qu’il se réunisse à huis clos » selon l’article 2121-18 du CGCT.

Les habitants et les journalistes ont été invités à sortir. « C’est une honte, qu’est ce qu’il y a à cacher ? » s’interroge, révoltée, une habitante de Paopao. 
 

Candidat et pas élu...


Pour succéder à l’ex-maire déléguée de Paopao, Vaiata Perry Friedman, il y avait deux candidats. La logique voudrait que son suivant de liste, Hughes Hanere, prenne sa place. Mais du côté de la majorité, Teva Hanere, brigue également ce poste. Ce qui est illégal, selon la loi Tetuanui. Cette dernière prévoit que le maire délégué d’une commune associée soit issu de la liste ayant obtenu le plus de voix.

À Paopao, le Tapura Huiraatira avait obtenu 940 voix sur 3 393, contre 545 pour la liste de Evans Haumani. Teva Hanere renonce finalement à se présenter. 
 

Coup de théâtre 


Stratégie politique ou non, le maire et sa majorité proposent leur propre candidat : Gina Kautai, troisième de liste du Tapura Huiraatira et qui a fait son entrée au conseil municipal en octobre dernier.

Elle accepte, après avoir elle même proposé la candidature de Hughes Hanere, au nom de la liste Tapura Huiraatira no Moorea-Maiao.

Le conseiller municipal de Afareaitu, et représentant du parti rouge à l’assemblée John Toromona, demande une suspension de séance. L’objectif étant peut-être de remettre de l’ordre dans ses rangs. Mais rien n’y fait.

Les 32 élus procèdent au vote à bulletins secrets. Le nom de Gina Kautai sort au fur et à mesure que les bulletins sont dépouillés. Elle obtient la faveur de 24 conseillers sur les 33 que compte la commune de Moorea-Maiao. 

« Ce n’était pas prévu comme ça ! C’est ça l’exemple que vous donnez aux jeunes ? C’est à cause de personnes comme ça que nous sommes dégoûtés de la politique ! », s’exprime, dépitée, Herenui, électrice de Paopao.

C'est un coup dur pour l’élu d’Edouard Fritch, « Pour moi, elle n’existe plus ! Je ne peux pas travailler avec des personnes comme ça ! » a ajouté le représentant du parti présidentiel sur l’île sœur, John Toromona. Hughes Hanere, a quant à lui souhaité bon courage à sa suivante de liste, Gina Kautai.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live