Huahine : une chienne a été tuée, transpercée par 2 flèches

violence huahine
Une chienne victime de la cruauté des hommes
Le pauvre animal est mort chez le vétérinaire des suites de ses blessures. ©Facebook A Ti'a Mataiera

Lundi à Huahine, un individu ou des gens n'ont rien trouvé de mieux que de transpercer une chienne avec deux flèches équipées de pointes en métal. L'animal est ensuite mort. Le résultat de la bêtise et de la cruauté humaine. 

Une vie de chien. Une expression qui résume le calvaire qu’a vécu lundi à Huahine cette chienne transpercée par deux flèches équipées de pointes en métal. Une victime de la cruauté et de la bêtise de certaines personnes. C’est l’association A Ti’a Matairea qui a dénoncé cet acte de barbarie sur sa page Facebook.

Une chienne victime de la cruauté des hommes
Les flèches qui ont tué l'animal. ©Facebook A Ti'a Matairea

 « A 21h30, lundi 29 mars, une chienne a été découverte face au quai des pêcheurs au village Farenui atea. Elle présentait des plaies immenses causées par deux flèches. L’une traversant sa patte arrière et l’autre son corps entier. Qui aujourd’hui peut agir avec autant de cruauté ? », s'indigne l’équipe de A Ti’a Matairea.

Après une heure de souffrance, la chienne est décédée. « Un calvaire pour elle, pour le vétérinaire et pour toutes les personnes présentes lors de la tentative de sauvetage. »

Les réactions des internautes sont nombreuses. Beaucoup sont choqués et condamnent ce type d’agissement.

Une chienne victime de la cruauté des hommes
©Facebook

 

Une chienne victime de la cruauté des hommes
©Facebook

Le Code pénal réprime « les actes de cruauté envers les animaux domestiques, tels que la violence directe, la consommation de chiens, priver d’eau et de nourriture, abandonner son animal sont passibles de deux ans d'emprisonnement et une amende de 3 500 000 cfp" (article 511-1 du code pénal)

Une plainte a été deposée suite à cet acte de torture subi par cet animal.