Jacques Raynal menacé de mort

coronavirus
Jacques Raynal
Le ministre de la santé Jacques Raynal, lundi 30 mars 2020. ©P1ère
En pleine crise du coronavirus, le ministre de la santé, Jacques Raynal, a été menacé de mort sur les réseaux sociaux. La personne a été identifiée et une procédure est en cours.
La crise du coronavirus cristallise les tensions, mais ne doit pas donner lieu à un déversement de haine sur les réseaux sociaux, ni ailleurs. Le ministre de la santé, Jacques Raynal, propulsé malgré lui sous les feux des projecteurs en pleine crise du coronavirus, a été menacé de mort sur les réseaux sociaux, il y a environ 10 jours. Sur le groupe Facebook Allô Qui Sait Quoi qui compte plus de 110 000 membres, un homme en particulier aurait réitéré des menaces physiques à l'encontre du ministre, "je vais le trucider" aurait-il écrit.
Des menaces suffisamment prises au sérieux pour qu'une mesure de protection fonctionnelle soit déclenchée par le Secrétariat général de la Présidence. Elle est ouverte à chaque fois qu'un fonctionnaire fait l'objet d'attaques, de diffamations ou même de coups dans l'exercice de ses fonctions.

L'homme a été identifié et serait, selon nos informations, pompier à Pirae, "un facteur aggravant, nous confie-t-on du côté de la Présidence. Car quand on est pompier, on doit secours aux personnes." 

Un avocat a été saisi et une plainte doit suivre.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live