Juliano Hiriga meilleur apprenti de France en "cuisine froide" !

cuisine et gastronomie
Juliano Hiriga meilleur apprenti
©Présidence Pays
Il a réalisé son rêve. Juliano Hiriga vient de gagner le concours de meilleur apprenti de France dans la catégorie "traiteur en cuisine froide". Pour lui, cette victoire il la doit aussi au travail d'équipe, et d'abord au travail tout simplement.

Juliano Hiriga a décroché la médaille d'or de meilleur apprenti de France dans la catégorie "traiteur en cuisine froide".

Il fait partie des jeunes Polynésiens qui se sont envolés récemment pour l'Hexagone pour participer au concours national de meilleurs apprentis de France et il l’a emporté. 

Le travail paye

 

Très ému à l'issue du concours, il a tenu à remercier tous ceux qui l’ont accompagné dans cette aventure, surtout sa famille. Pour le jeune homme, c'est aussi une victoire collective, préparée durement avec son professeur. Il a crû en ses rêves, et "cela a payé", déclare-t-il.

Ecoutez-le ce vendredi, à Paris au micro d’Ismael Mohamed Ali :

Juliano Hiriga

 

La ministre de l’Education, Christelle Lehartel, n'a pas manqué de féliciter Juliano Hiriga ainsi qu'"Yves Dhieras, enseignant en cuisine qui l’a entraîné depuis plusieurs mois, de même que Rearii Morlais, élève du lycée hôtelier qui a été son commis pendant les épreuves et l’ensemble des équipes du lycée hôtelier"

Juliano Hiriga meilleur apprenti
©Présidence Pays

 

Et d'ajouter que "cette belle victoire montre l’excellence des formations dans les domaines de l’hôtellerie, restauration et tourisme dispensées en Polynésie française".

Juliano Hiriga meilleur apprenti
Juliano Hiriga et d'autres participants. ©Présidence Pays

 

Juliano Hiriga, âgé de 19 ans, est titulaire d’un baccalauréat professionnel cuisine et élève de la mention complémentaire traiteur au lycée hôtelier de Tahiti.

Regardez le reportage d'Outremer la 1ère :

Saùl accessible par la piste, 4 engins de chantier sont arrivés dans la commune. Le convoi a traversé la forêt pendant 12 jours, de Bélizon à Saùl. La Ctg a financé l'expédition avec le projet de renforcer la piste pour désenclaver Saùl. ©Guyane la 1ère