L’ADIE à la rescousse des micro-entreprises 

économie
Adie

L'aide s'élève à près de 180 000 fcfp. Elle est disponible jusqu'au 31 mars. 

Une aide providentielle du ministère de la ville au national. Le 3 décembre dernier, il a retenu l’ADIE pour distribuer 3000 primes d’un montant de 1500 euros chacune avec l’idée que cette prime puisse être distribuée sur l’ensemble des territoires où l’ADIE est présente comme c’est le cas en Polynésie.

L'aide s'élève donc à près de 180 000 francs pour sauver des entrepreneurs mis en difficulté par la Covid. Ainsi, jusqu’au 31 mars, à l’exception de la nouvelle Calédonie, 4000 patentés au national, en outre-mer et au fenua peuvent bénéficier d’un coup de pouce financier via l’ADIE et
« Initiative Polynésie ». Wendy Mou Kui, directrice de l’ADIE en Polynésie Française nous en précise les conditions.

Wendy Mou Kui, directrice de l’ADIE en Polynésie Française

Ils sont 73 en Polynésie à bénéficier de ce dispositif. Des entrepreneurs mis à mal par la pandémie et dans des secteurs aussi divers que variés comme Cyril Vanaa qui dirige un centre d’accueil pour personnes âgées. Une bonne fortune qui lui a été communiqué par un ami. Et cet argent il l’a utilisé
pour l’aménagement d’une chambre supplémentaire. « Cette aide m'a servie pour construire une chambre, indique-t-il. Grâce à ce dispositif, j'ai pu accueillir une nouvelle personne dans ma structure. » 

L'aide est appliquable aux patrons sans employés ou avec un apprenti, situés en zone prioritaire et dont le chiffre d’affaires n’excède pas les 2 millions de francs. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live