La CPS croule sous les arrêts maladie

coronavirus
CPS caisse prévoyance santé
©Polynésie la 1ère
Dans une conférence de presse ce mercredi matin, le directeur de la CPS, Vincent Fabre, indiquait avoir constaté plus de 8 000 arrêts maladie ces 15 derniers jours. Des contrôles vont être menés.

Le directeur de la Caisse de prévoyance sociale, Vincent Fabre, ainsi que Jean Paul Aita, directeur des prestations, et les équipes de la statistique ont tenu une conférence ce mercredi matin pour préciser les chiffres sur les arrêts de travail en Polynésie.

Plus de 8000 arrêts maladie on été enregistrés du 1er au 17 août. Un chiffre sous évalué puisque les employeurs du public n'ont pas encore transmis leurs chiffres. La tendance qui devrait durer quelques semaines encore.

C'est la première fois que les chiffres atteignent ce niveau depuis le début de la crise Covid. Très au-dessus des moyennes habituelle qui sont de l'ordre de 6000. La crise fait mal à la caisse « assurance salariés » de la CPS.
Cette dernière va procéder à un certain nombre de contrôles pour éviter les arrêts de complaisance dans un contexte particulièrement anxiogène. Le taux d'absentéisme au travail est lui aussi en augmentation.

En 2020, le Covid avait causé la perte de 3000 emplois et donc la baisse des cotisations. Ces derniers mois, la perte financière de la CPS était de 600 millions de Fcfp par mois, soit 7.4 milliards de Fcfp par an. Cette somme correspond au prochain emprunt que la CPS va réaliser auprès du Pays.