La loi sur l'obligation vaccinale mobilise les anti-vaccins et l'Eglise protestante maohi

coronavirus
L'obligation vaccinale mobilise les anti-vaccins et l'Eglise protestante maohi
©Polynésie la 1ère
Le collectif Te ora o te fenua et l'Eglise protestante maohi contre la loi sur l'obligation vaccinale. Chacun l'exprime à sa manière et de son côté. En manifestant pacifiquement devant la présidence du Pays pour l'un, et lors d'une conférence de presse pour l'autre.

Depuis ce matin, une trentaine de personnes campent devant la présidence du Pays pour manifester leur désapprobation contre l'obligation vaccinale. Une action pacifique lancée par le collectif "Citoyens, citoyennes te ora o te fenua".

©polynesie

 

Brenda Hoffman, porte-parole du collectif, veut faire supprimer cette loi votée le 23 août dernier. "Nous espérons être reçus pendant le conseil des ministres [qui se tient le mercredi]  pour être entendus à ce sujet". Elle espère qu'il sera aussi discuté demain lors de la séance à l'Assemblée de Polynésie.

L'obligation vaccinale mobilise les anti-vaccins et l'Eglise protestante maohi
©Polynésie la 1ère

 

Brenda Hoffman insiste sur le fait qu'"il faut une solution pour traiter le covid-19 et ses variants, mais nous savons aussi qu'il y a ce kit de traitement qui existe sur le fenua avec l'ivermectine qui permet de soigner correctement le patient".

L'Eglise protestante maohi également

 

L'objet de cette manifestation rappelle celui de la conférence de presse de l'Eglise protestante maohi qui a lieu depuis ce matin à Paofai.

"Celui qui sauve une vie sauve l’humanité". Ce sont les mots du président de l’Eglise protestante maohi, François Pihaatae. Une église qui rappelle qu’elle n’est pas contre le vaccin, mais que ce n’est pas la seule solution car la population doit avoir la liberté de choisir.

L’Eglise protestante maohi considère que les autorités ne reconnaissent pas les différentes actions menées par elle, par exemple avec le raau Tahiti, ou par le docteur Théron. Selon elle, le gouvernement n'agit que sur le plan politique et économique, et a oublié la culture et surtout la foi du peuple maohi.

Ecoutez la réaction du président de l’Eglise protestante maohi, François Pihaatae, au micro de Teupoo Fatupua Avae :

François Pihaatae

 

 

Eglise protestante maohi
©Polynésie la 1ère