Le journaliste Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols

france
Patrick poivre d'arvor / PPDA
©NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / FRANCE INFO

Patrick Poivre d'Arvor, l'ex présentateur star de TF1, est accusé de viols. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre. C'est une écrivaine de 37 ans, Florence Porcel, qui accuse l'ex star du 20h de l'avoir violée à deux reprises en 2004 et en 2009. 

Après Olivier Duhamel, Richard Berry, c'est au tour d'une îcone de la télévision d'être dans la tourmente. Patrick Poivre d'Arvor dit PPDA est visé par une enquête préliminaire pour "viol" ouverte par le parquet de Nanterre. Selon le Parisien, qui révèle l'information, Florence Porcel, écrivaine et chroniqueuse, accuse l'ancien présentateur vedette du 20h de TF1 de l'avoir violée à plusieurs reprises entre 2004 et 2009. 

Admirative du travail et des écrits de l'ex-star du 20h, Florence Porcel rencontre pour la première fois PPDA en 2004. A l'époque, elle a 21 ans et est en convalescence d'une tumeur au cerveau. La jeune femme, qui est vierge, n'aurait pas réalisé tout de suite ce qui venait de se produire. Le journaliste de TF1, âgé à l'époque de 57 ans, aurait exercé sur elle une emprise psychologique pendant des années. 

Avant l'accusation, un livre

 

Malgré l'agression, leurs échanges continuent. Florence Porcel rêve de devenir romancière et demande à Patrick Poivre d'Arvor de 36 ans son aîné d'apporter son regard sur ses propres écrits. Ils ont même eu une relation sexuelle consentie, explique t'elle au Parisien. Mais, en 2009, le présentateur l'aurait à nouveau forcée, lui imposant une fellation alors qu'elle lui opposait clairement un refus. 

Début janvier, l'écrivaine a publié un livre "Pandorini" dans lequel elle relate des faits similaires à ceux qu'elle affirme avoir vécu avec le journaliste. Ce livre raconte la mort d'un monstre du cinéma français et le souvenir d'une femme qui l'accuse d'avoir volé certains de ses rêves. Un récit s'inspirant de la vie de l'écrivaine "pour raconter la destruction de l’innocence d’une jeune adulte par un homme de pouvoir".

 

De son côté, Patrick Poivre d'Arvor, "récuse fermement" les accusations "absurdes et mensongères" de viol portées à son encontre, a indiqué son avocat François Binet à l'AFP. Le journaliste a par ailleurs déposé une plainte au parquet de Nanterre contre Florence Porcel pour dénonciation calomnieuse. Selon France Télévision, l'avocat de PPDA a aussi déposé vendredi une deuxième plainte auprès du parquet de Paris pour diffamation publique à l’encontre du Parisien et des journalistes auteurs de l'article. 

L'avocat de Florence Porcel, Emmanuel Moyne, a quant lui indiqué auprès du Parisien que "la justice est saisie" et qu'il "n'a donc aucun commentaire à faire".  L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. 

Plusieurs témoignages accablants

 

Suite à ces révélation, les témoignages d’anciennes collègues s’amoncellent et étayent les propos de la plaignante. Des agissements dont tout le monde semblait avoir connaissance. Dans un nouvel article publié par Le Parisien ce vendredi 19 février, plusieurs femmes ayant côtoyé le journaliste pour le travail évoquent des scènes particulières vécues avec lui. 

Questions indiscrètes, tentatives de rapprochement, étreintes, "ce gros dragueur bien lourd", selon une "vieille connaissance", est considéré comme un "collectionneur de femmes". Le quotidien résume la situation : "A la rédaction de TF1 et plus largement dans le monde de la télévision, l’accusation de viol dont fait l’objet Patrick Poivre d’Arvor ne surprend pas". À TF1, les jeunes femmes qui venaient régulièrement dans le bureau de la star du 20h étaient surnommées par ses assistantes "le McDo de Patrick", toujours selon le Parisien.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live