Le procès du docteur Théron renvoyé au 4 novembre 2021

justice
Procès Théron renvoyé
Les 5 avocats du docteur Théron ont obtenu le renvoi d'une semaine du procès de leur client. ©Polynésie la 1ère
Poursuivi pour violences volontaires sur personnes chargée d’une mission de service public avec arme et outrages à personne dépositaire de l’autorité publique pour des faits qui remontent en septembre, taote Théron, selon ses avocats n’est pas en état de répondre à la convocation de la justice.

Les 5 avocats du docteur Théron ont obtenu un renvoi d'une semaine de l'audience de leur client, le docteur Théron absent après avoir déposé un certificat médical. Le procès devra se tenir le 4 novembre. Ils auraient préféré que leur client soit jugé en début d’année mais leur demande n’a pas été suivie par le président du tribunal regrette, selon maître Thibaud Millet, l’un des 5 avocats du médecin. "Aujourd'hui; on a une demande de renvoi qui est formulée pour des raisons médicales et ce genre de demande n'est jamais réfusé. Aujourd'hui, elle est tout simplement refusée car on nous accorde 6 jours alors que les renvois en général sont de 1 à 3 mois sur ce genre d'affaires", regrette Thibault Millet.

Thibault Millet

 

Le 4 novembre, le docteur Théron ne sera pas jugé sur le fond de l’affaire, ses avocats vont présenter des demandes de nullité. "On a une accumulation d'anomalies, d'irrégularités qui se produisent dans ce dossier en terme de procédure...notamment par rapport aux conditions de l'arrestation, de la notification des droits, de l'exécution de la garde à vue. C'est fait dans des conditions qui ne respectent pas les droits de la défense, et cela entraîne des demandes en nullité, notamment par rapport à la garde à vue", explique maître Millet.

Rappelons que le mois dernier, après avoir été interpellé par les gendarmes au centre Manu Iti de Paea, le docteur avait été placé en garde à vue dans une chambre du CHPF. Dans la journée, le procureur de la République avait communiqué sur les conditions de son arrestation liée à des faits de droits commun.

Renvoi procès Théron
©Polynésie la 1ère

 

Ce matin, à l’entrée du palais de justice, en plus de ses 5 avocats, une quarantaine de manifestants des collectifs contre l’obligation vaccinale Nunaa a ti’a, Te reo o te nunaa et touche pas à ma famille sont venus apporter leur soutien au docteur Théron.