Les alertes cycloniques levées en Nouvelle Calédonie

cyclones
La trajectoire de Lucas
La trajectoire de Lucas ©Météo France NC

Les alertes météorologiques ont été progressivement levées en Nouvelle-Calédonie, après le passage de la dépression Lucas, qui a engendré inondations et coupures d'électricité, sans faire de blessés, ont indiqué les autorités.  

En fin de journée mercredi, l'alerte cyclonique de niveau 2, la plus haute, était encore en vigueur à Nouméa, dans les trois communes de son agglomération et dans trois municipalités du sud.      

Cinq communes étaient en alerte de niveau un, tandis que plus aucune n'était en vigueur dans le reste de l'archipel, a indiqué la direction de la sécurité civile.      

Environ 13.000 foyers étaient privés d'électricité, essentiellement sur l'île de Lifou et dans le Grand Nouméa.        

La dépression tropicale Lucas,  qui a engendré des pluies diluviennes et des vents allant de 85 à 150 km/h en rafales, a frappé les îles Loyauté dans la nuit de mardi à mercredi avant de passer entre l'île des Pins et la pointe sud de la Grande-Terre.       

Ce sont surtout les intenses précipitations, qui en 12 heures ont atteint 400 mm à Ouvéa et 300 mm à Dumbéa, dans la banlieue de Nouméa, qui ont provoqué des éboulements et des inondations et coupé des axes routiers.

Plusieurs dizaines de personnes, dont les habitations avaient été envahies par les eaux, ont dû être évacuées, ont indiqué les services de secours.  

A Nouméa, peu de dommages ont été recensés à l'exception de la populaire plage de l'anse Vata où l'assaut des vagues a déraciné des arbres, détruit du mobilier urbain et emporté la passerelle d'un restaurant. 

Affaiblie, Lucas s'évacue désormais vers le sud-ouest de la Nouvelle-Calédonie.