Les Iles Cook imposent une double quarantaine pour les rapatriés

coronavirus
îles cook
©AFP
Le pays est déclaré indemne du Covid-19. Il y a près d’une semaine, le gouvernement des Iles Cook a autorisé le retour de ses ressortissants, mais instaure une double quarantaine de 14 jours.
C’est une lueur d’espoir qui commence demain pour près de 300 habitants des Cook, bloqués en Nouvelle Zélande. Une première partie d’entre eux va s’inscrire et entamer dès demain la première période de leur isolement. 14 jours sous surveillance dans un hôtel sur Auckland. La deuxième quarantaine se fera à leur retour au pays, selon Radio Nouvelle Zélande.

Un retour avec un goût amer pour beaucoup de ces personnes déjà confinées en Nouvelle Zélande depuis un mois. Cette mesure de double quarantaine a suscité une vague de protestation des expatriés et de l’opposition. Le Ministère de la santé des Cook lui, veut prendre toutes les précautions pour éviter l’introduction du virus dans le pays. Les Iles Cook ne disposent pas d’installations nécessaires pour traiter les malades du covid-19.
"Nous avons été très clairs à ce sujet. Nous n'avons pas suffisamment d'unités de soins intensifs dans ce pays. Nous ne disposons que de deux respirateurs" a déclaré le Dr Aumea Josephine Herman, cheffe du ministère de la Santé. Elle-même est basée à Auckland pour gérer les prochaines étapes du processus de quarantaine.

Selon Cook Island News, le premier des deux vols de rapatriement d'Air New Zealand de Auckland vers Rarotonga devrait partir samedi 9 mai, dans  un peu plus de deux semaines. Le Holiday Inn, près de l'aéroport international d'Auckland a été réservé. Il servira comme lieu de quarantaine surveillée, ce sera la première étape pour les résidents sur le retour. Après 14 jours, mais surtout avec un test négatif au Covid-19, une partie de ceux-ci sera autorisée à prendre le vol. L’avion ne sera pas rempli pour respecter les règles de distanciation.

Deuxième étape, à leur arrivée à Rarotonga, les voyageurs devront à nouveau se soumettre à deux semaines supplémentaires en quarantaine surveillée. Ils ne seront autorisés à sortir qu’après un deuxième test négatif.

Ce premier vol devrait ramener en priorité des personnes âgées. Une partie de l’équipe et des accompagnateurs du club de netball « Golden Oldie Mamas » qui s’étaient auto-isolés dans une auberge de Mangere, une banlieue au nord-ouest de la ville d’Auckland.

Depuis presque une semaine maintenant, la vie a pratiquement repris son cours normal aux Iles Cook. Les écoles sont ouvertes, les restrictions sur les voyages intérieurs, à destination et en provenance îles sont levées. Les sports sans contact peuvent reprendre. Les cafés et restaurants peuvent ouvrir mais avec une distanciation physique à respecter. Seul, sur l’île d’Aitutaki, le couvre-feu a été renouvelé.

C’est vendredi dernier que Henry Puna, le Premier ministre des Iles Cook a déclaré son pays « zone exempte de Covid-19 ». Il n’y avait eu aucun cas de coronavirus enregistré auparavant et près de 900 tests ont été effectués en un mois. Tous s'étant révélés négatifs.