Les motifs impérieux maintenus pour voyager entre Tahiti et Paris

transports
Aéroport : le contrôle des motifs impérieux, c’est du sérieux !
En plus du contrôle d'identité, les motifs impérieux passés à la loupe. ©Haut-commissariat

Les français résidant à l'étranger n'ont plus besoin depuis le 12 mars de justificatifs pour se rendre en France mais cette mesure ne concerne pas la Polynésie.

Le Haut commissariat indique :

"Par décret du 30 janvier 2021, les déplacements au départ ou à destination des collectivités d’outre-mer, ainsi que ceux entre la France et les pays hors Union européenne et Espace économique européen sont restreints aux seuls motifs impérieux d'ordre personnel ou familial, de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.

Par décision du Conseil d’État rendue le 12 mars dernier, seuls les Français résidant à l’étranger qui souhaitent retourner en métropole sont dispensés de cette obligation, car les juges ont considéré que l’impact de ces déplacements est faible sur la propagation de l’épidémie de covid-19.

Cette décision du Conseil d’État ne s’applique pas à la Polynésie française.

En conséquence, l’obligation de déclaration des motifs impérieux pour les déplacements en provenance et à destination de la Polynésie française est maintenue. Le contrôle du motif impérieux invoqué est justifié par la volonté d’éviter les flux de voyageurs au regard du contexte actuel de pandémie mondiale.

La procédure de déclaration des motifs impérieux, des justificatifs à fournir et des modalités d’entrée sur le territoire sont disponibles sur le site Internet du Haut-commissariat de la République en Polynésie française – rubrique « Conditions de déplacements des voyageurs".

Les Outre-mer en continu
Accéder au live