Les policiers municipaux touchés par la Covid-19

coronavirus
Les policiers municipaux touchés par la Covid-19
Les policiers municipaux touchés par la Covid-19 ©Polynesie La1ere
Il y a deux semaines, de nombreux agents municipaux ont contracté la Covid-19. Les services ont dû trouver une façon de fonctionner à effectif réduit. Parfois, ils sont au ralenti, et d'autres fois, ils font appel aux élus municipaux. C'est le cas de la brigade de Pirae.
A Pirae, l’un des services municipaux les plus touchés par la Covid-19, est celui de la police municipale. Huit policiers absents sur 18. Il a fallu mettre en place un plan de continuité du service public. Des élus municipaux ont accepté de patrouiller avec l’équipe de nuit durant deux week-ends. Un accord qui plonge l'élu dans la réalité du quotidien des policiers.
 
À Mahina aussi, les effectifs de la police ont été sévèrement touchés. Ils ont fait appel à la gendarmerie.
 
Ces événements ont aggravé une situation déjà existante : les responsabilités communales ont augmenté, mais pas les moyens. Le syndicat de fonctionnaires FRAAP (Force Revendicatrice des Agents de l'Administration du Pays) dénonce le comportement irresponsable de certains administrés.
 
Ces deux dernières semaines, les policiers ont pu intervenir moins souvent, les services de formalités civiles ont fonctionné au ralenti.
La situation semble rentrer dans l’ordre progressivement.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live