Lutte contre le trafic de drogue : près de 18 kg d'ice et plus de 200 millions cfp de patrimoine saisis

justice
Lutte anti-drogue
©Haut-commissariat
Le haut-commissaire a présenté le bilan de la lutte contre l'ice en 2020. Des résultats significatifs de l'efficacité des moyens mis en oeuvre, qu'il attribue à l'office anti-stupéfiant (OFAST) et à la Cellule de renseignement opérationnel sur les stupéfiants (CROSS).

L’ice est de plus en plus présent en Polynésie, et combattre cette drogue est l'une des priorités des autorités. Celles-ci constatent que les saisies sont de plus en plus importantes et nombreuses. Les services de l’Etat ont mis en place l’an passé : l’Ofast, traduisez l'office anti-stupéfiant et la cross, le service de renseignement et de surveillance sur les stupéfiants.

lutte anti-drogue
©Polynésie la 1ère

 

2 services dont les membres travaillent ensemble bien que venant de de la gendarmerie, de la police, des douanes, du Parquet, et même de la marine nationale. Et ce, pour plus d’efficacité dans la lutte contre les drogues et notamment l’ice.

En 2020, plus de 3 kg d'ICE ont été saisis en zone gendarmerie. Cette année, c’est près de 18 kg, et l’année n’est pas terminée.

Une belle victoire remportée par les forces de l’ordre qui savent qu'elles ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers. "Il ne s'agit pas de crier victoire contre le trafic d'ice, car les trafiquants adaptent leur organisation, même s'ils ont reçu des coups importants, comme les saisies de drogue, de biens ou encore l'emprisonnement. Car il y a un tiers des personnes emprisonnées qui le sont pour trafic de drogue", explique le haut-commisaire.

Lutte anti-drogue
©Polynésie la 1ère

 

Les pouvoirs publics ne minimisent pas le trafic de pakalolo pour autant. Plus de 33 000 pieds ont été brûlés en 2020. En effet, il alimente souvent le trafic d’ice. Chacun d’entre eux doit être combattu. Quand "les forces de l'ordre font tomber un réseau, un autre naît aussitôt parce qu'effectivement les profits des trafiquants sont colossaux. Encore une fois, cela ne doit pas décourager les forces de l'ordre et la justice", reconnaît Hervé Leroy, procureur de la République.

lutte anti-drogue
©Haut-commissariat

 

L’an passé, ces forces de l’ordre ont également saisi plus de 200 millions de francs de patrimoine chez les trafiquants d’ice. Malgré tout, elles savent que la lutte est loin d’être terminée.

Certains estiment la valeur du trafic à plus de 40 milliards cfp ! Un chiffre difficile à confirmer, mais qui en dit long sur le combat à mener. Aujourd’hui, les pouvoir publics pensent seulement ralentir le trafic.