Nuku Hiva, les enseignants se rendent dans les vallées isolées

coronavirus nuku hiva
Nuku Hiva, les enseignants dans les vallées isolées
©polynesie.la1ere
A Nuku Hiva dans certaines vallées isolées il n'y a pas de transport scolaire, pas d'internat, pas de cantine. Les professeurs se rendent sur place pour aider les élèves pendant la continuité pédagogique.
 
Pas facile d'assurer la continuité pédagogique au fin fond d'une vallée des Marquises, beaucoup d'outils manquent.
 

Pas d'internet


Très peu d' élèves des vallées possèdent Internet à la maison. Sur les 27 collégiens du village de Taipivai seuls 11 ont une connexion. Un chiffre encore plus bas dans les autres villages.
 

Le déconfinement n'est pas encore total


Afin de respecter la distanciation physique, la commune à stoppé l’acheminement des bus consacrés au ramassage scolaire puis l’internat du collège reste fermé malgré l’allègement du confinement. Résultat il est devenu très compliqué pour les collégiens des villages éloignés de se rendre au collège situé à Taiohae, la capitale de Nuku Hiva. Certains villages se situent à deux heures de route aller/retour de Taiohae,difficile à faire quotidiennement, d’autant que toutes les familles ne disposent pas de véhicules.
Nuku Hiva, les enseignants dans les vallées isolées
©polynesie.la1ere
 

« Si tu ne va pas à l’école, l'école viendra à toi »


C’est sous l’impulsion du principal du collège de Nuku Hiva Dominique Gros  qu’une fois par semaine les enseignants de l’établissement se déplacent dans les vallées reculées de l’île afin d’y dispenser leurs cours aux collégiens qui y vivent. Les enseignants se rendent ainsi dans les villages de Aakapa, Hatiheu, Taipivai et Houmi au contact de leurs élèves pour les aider.

L’engouement des élèves des villages éloignés est largement partagé par les parents d’élèves.
 
Regardez ces réactions sur place au micro de notre correspondante Marie Curvat :
 

Il s’agit cette semaine de la 2ème édition, et comme c’était déjà le cas la semaine dernière les élèves des villages éloignés n’ont pas boudé ce temps scolaire puisque sur l’ensemble des 4 vallées 95% des collégiens étaient présents.