Rencontre avec Cédric, un fabricant d'étui à couteau en peau de vache

artisanat ua pou
Cédric Bonno, artisan étui peau de vache / Ua Pou
©Polynésie la 1ère
Il s'appelle Cédric Bonno, il habite la vallée de Hakahau à Ua Pou. En plus de son artisanat classique, il confectionne des étuis à couteau en peau de vache. Un savoir-faire qui se perd. 
A Hakahau à Ua Pou, Cédric Bonno est un artisan polyvalent. Parmi ses objets de prédilection : un accessoire très connu des Marquisiens, l'étui à couteau en peau de vache. "On peut y mettre des couteaux de plusieurs tailles  (....)  Cet étui permet aussi de laisser le couteau à l'ombre, à l'abri du soleil et de la pluie", confie l'artiste. Cédric utilise uniquement la peau de vache avec laquelle il peut obtenir plusieurs pièces en fonction du gabarit de l'animal. "Avec cette partie, je peux obtenir trois étuis. Par contre, si c'était une peau de taureau, je pourrais en avoir beaucoup plus, environ dix pièces pour l'ensemble". 
 
Cédric Bonno, artisan étui peau de vache / Ua Pou
©Polynésie la 1ère

Cédric a appris lorsqu'il était en prison au centre pénitentiaire de Taiohae à Nukiu Hiva. "Un monsieur d'un certain âge y était et en fabriquait. A cette époque, je pensais qu'il n'y avait plus voire pas de personnes qui savaient fabriquer des étuis en peau. Alors, je lui ai demandé de m'apprendre.  Ainsi, une fois que j'aurais purgé ma peine, je pouvais en fabriquer et vendre pour subevenir à mes besoins", confie l'artisan qui, aujourd'hui, a plus de mal avec la crise sanitaire à vendre ses étuis. 
 
Rencontre avec Cedric, un fabricant d'étui à couteau en peau de vache
©polynesie



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live