polynésie
info locale

Les Marquisiens de Tahiti défilent pour Hoane

santé marquises
L'autel en mémoire de Hoane, dans une voiture derrière laquelle ont marché plusieurs centaines de personnes samedi matin.
©Belinda Tumatariri
Six jours après le décès du petit Hoane, ce nourrisson de 3 mois emporté par une infection pulmonaire lors de son évacuation sanitaire, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pour une marche blanche vers l'assemblée de Polynésie.
Ils s'étaient donné rendez-vous dans les jardins de Paofai tôt ce matin. Après une prière animée par le père Christophe, plusieurs centaines de marcheurs ont pris la direction de la place Tarahoi, au son des pahu, en mémoire du petit Hoane, décédé dimanche dernier au cours de son évacuation sanitaire depuis l'île de Ua Pou où il résidait.
 Dans les rangs des marcheurs, beaucoup de Marquisiens résidant à Tahiti, mais aussi des Polynésiens de tous horizons venus exprimer leur douleur mais aussi leur colère... "Nos cœurs sont blessés", explique l'organisatrice de la marche, Macy Pautehea. "Nous ne voulons plus de paroles, nous voulons une réaction immédiate. On a trop attendu", a ajouté celle qui est aussi représentante du mouvement citoyen Porinetia.

Le cortège s'est rendu place Tarahoi, où ses représentants ont déposé une lettre envoyée par les habitants des îles Marquises, qui demandent des moyens matériels immédiats pour les évacuations sanitaires.
 

Interview Macy Pautehea


Une marche similaire était organisée simultanément à Moorea, et dans plusieurs autres îles de Polynésie.

Hoane n'avait que trois mois. Il est décédé dimanche dernier au cours d'une évacuation sanitaire compliquée par l'absence de moyens de transport aérien entre Ua Pou et Nuku Hiva. C'est donc en speedboat que le bébé avait effectué la traversée. Hoane devait ensuite prendre le Beechcraft d'Air Archipels à destination de Tahiti, mais il est décédé à l'hôpital de Taiohae.





 
Publicité