Mathilde Melin "Le diabète est une maladie silencieuse souvent ignorée"

diabète polynésie française
L'invitée café : Mathilde Melin
L’invitée café de vendredi 12 novembre est Mathilde Melin, directrice adjointe de la direction de la Santé.

Les chiffres du diabète sont alarmants en Polynésie

La crise du coronavirus ne doit pas nous faire oublier qu’en en Polynésie, 20% de la population adulte est touchée ici et 70% de la population adulte est en surpoids donc à risque de développer la maladie.Cette maladie représente un problème de santé publique grandissant et engendre un véritable gouffre financier pour la CPS.

Le diabète est une maladie grave mais évitable en luttant contre les facteurs de risque que sont le surpoids et la sédentarité. Pour cela, il faut changer de mode de vie pour prévenir ou retarder la maladie.

Le diabète de type 2 est fréquent en Polynésie et de nombreux diabétiques ignorent ou négligent leur maladie. Les complications du diabète sont nombreuses. Elles peuvent toucher : les nerfs, le cœur, les artères, les yeux, les pieds, les reins. 

"Le diabète est une maladie silencieuse qui s'installe de façon chronique et lentement (...) quand il se manifeste c'est qu'il y a des dégâts." "Dès l'âge de 18 ans, on peut se faire dépister du diabète de type 2 et des maladies liées au diabète.

Le 14 novembre marque la Journée mondiale du diabète. En Polynésie, des manifestations sont organisées pour sensibiliser la population à cette maladie.

Mathilde Melin est interrogée par Ibrahim Ahmed Hazi :