Menace de licenciements à l'intercontinental Moorea et au Méridien Bora Bora [MàJ]

emploi bora-bora
Intercontinental Moorea & resort
Intercontinental Moorea & resort ©Intercontinental Moorea & resort
L’intercontinental de Moorea et le Méridien de Bora Bora survivront-t-ils à la crise post-Covid ? Les syndicats des deux chaînes hôtelières redoutent un vaste plan social, même si le Méridien ferme officiellement pour travaux pendant 2 ans.
Une période difficile s'annonce pour le secteur du tourisme. Après la crise sanitaire du coronavirus débute la crise économique et elle touche de plein fouet le secteur hôtelier.
 

L'Intercontinental Moorea dans la tourmente

L’Intercontinental de Moorea est dans le rouge. Les syndicats de la chaîne hôtelière redoutent un vaste plan social. Une réunion extraordinaire du comité d’entreprise s'est tenue ce 27 mai. Il est question de l’avenir des 200 salariés de l'hôtel.
La direction de l’Intercontinental de Moorea envisage des licenciements économiques.

A la sortie de la réunion extraordinaire du comité d'entreprise, Jacqueline Boubee-Teamotuaitau, représentante O oe to oe rima, tente de rassurer les salariés présents : "La direction à l'intention de fermer. Mais nous, en tant que représentants des salariés, c'est notre devoir de savoir pour quelle raison. Aujourd'hui, on aimerait bien comprendre pourquoi on nous sacrifie."

Afin d’éviter les licenciements, d'autres établissements hôteliers ont opté pour la mise en place de l’aide du Pays, le dispositif DIESE. "Insuffisant", pour Atonia Teriinohorai.

L'Intercontinental Moorea appartient au groupe Pacific Beachcomber.
 

Le Méridien de Bora Bora ferme pour travaux

A Bora Bora, l'hôtel Méridien ferme officiellement pour travaux de rénovation et d'agrandissement, pour une durée allant de 18 mois à 2 ans. Là encore, un comité d'entreprise doit se tenir le 3 juin prochain avec, à l'ordre du jour, la suppression éventuelle de 149 emplois. Une partie des employés pourrait être redirigée vers un autre hôtel du groupe. D'autres salariés proches de la retraite pourraient être accompagnés vers une retraite anticipée. Mais pour Atonia Teriinohorai, secrétaire général de O Oe To Oe Rima, le syndicat majoritaire "demande à ce que l'ensemble des salariés soit repris."

L'hôtel avait subi des travaux de rénovation de ses parties communes et la construction de quatre villas et d'un spa entre 2009 et 2011.

Le Méridien Bora Bora appartient au groupe Wan.
Menace de licenciement à l’Intercontinental Moorea et au Méridien Bora Bora