polynésie
info locale

Le meurtre de Sandy Ellacott aux assises mardi prochain

justice tahiti
Dernier hommage à Sandy Ellacott
Dernier hommage à Sandy Ellacott ©Polynesie1ere
L’affaire avait profondément ému le pays. Le 14 Septembre 2015, Sandy Ellacott décédait sous les coups d’un agresseur à Bora Bora. L’affaire sera jugée la semaine prochaine à la cour d’assises.
Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2015, ce jeune père de famille a été roué de coups sur l’île de Bora Bora.

Après avoir fait la fête avec sa compagne et une amie, sur la route du retour, il a frôlé un homme avec sa voiture. Une altercation a suivi et Sandy Ellacott et ses deux passagères, ont été pris en chasse par le piéton et un ami.

La course poursuite s’est achevée sur un terrain familial où la victime a été rouée de coups avec une violence dépassant l’entendement.

Sandy Ellacott décédera d’un œdème cérébral sévère. Le principal suspect qui avait 23 ans à l'époque encourt 30 ans de prison. 

A ses côtés deux comparses risquent 5 et 10 ans de prison notamment pour non assistance à personne en danger.L’audience donnera lieu à plusieurs visioconférence avec Paris et Nice où se trouvent aujourd’hui des experts qui avaient travaillé sur l’affaire à l’époque.

Un bébé victime de violences

Un autre crime lié à des violences, sur un bébé cette fois, sera également jugé lors de cette session d'assises .Un homme agé de 24 ans a l’époque des faits est soupçonné d’avoir secoué sa petite fille âgée de 21 mois.

L’accusé avait déjà violenté son bébé, alors que le nourrisson n’avait que trois jours. La mère étant partie dans l’hexagone en formation, la garde avait été confiée à la grand-mère. Le 3 décembre 2014, elle l’avait laissé quelques heures avec son père. Des heures qui lui seront fatales. Il risque 30 ans de prison.
Publicité